PLUS SÉRIEUX: LE MAROC S’ATTAQUE AUX ESPAGNOLS EN JUSTICE

HIBAPRESS-RABAT-AGENCES

Le Maroc a décidé d’agir contre ses adversaires qui lui portent préjudice en les attaquant en Justice pour leur prouver finalement de quel bois il se chauffe et qu’il ne peut accepter que sa renommée soit touchée et qu’il a enfin décidé d’agir et de ne plus attendre car, le Maroc a beaucoup souffert jusque-là des intentions malvaillantes de tous ces pays qui se sont concentrés contre lui en meme temps!

C’est désormais officiel et après l’Allemagne, les français, le Maroc à travers le Cabinet d’avocats Ernesto Díaz-Bastien y Abogados, SLP (EDBA), va cette fois-ci, engager des actions judiciaires devant les Tribunaux espagnols pour la publication et la diffusion répétées sur le territoire espagnol d’allégations mensongères, malveillantes et diffamatoires contre le Royaume, en lien avec « un prétendu espionnage illégal de citoyens espagnols ».

« Ceux qui prétendent le contraire devront répondre en justice ».

Ces actions en Espagne font suite aux procédures en diffamation déjà engagées par le Maroc en France contre Amnesty International, Forbidden Stories, Le Monde, Mediapart et Radio France et en Allemagne contre la société d’édition de journaux « Süddeutsche Zeitung GmbH ».

Rappelons que dans une interview accordée récemment au magazine panafricain Jeune Afrique, le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidents à l’Etranger Nasser Bourita a affirmé que toute personne ou organisation portant des accusations contre le Maroc, devra produire des preuves, ou assumer sa dénonciation diffamatoire devant le Tribunal.

Le Maroc a donc choisi de faire confiance à la Justice à l’international, en réaction à la campagne médiatique persistante évoquant une prétendue infiltration des téléphones de plusieurs personnalités publiques nationales et étrangères via le logiciel informatique dit Pegasus.

Parallèlement aux actions en Justice en France, en Allemagne et en Espagne, le Maroc a pris ses propres mesures pour prouver l’illégalité des allégations portées contre lui.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button