Serein et imperturbable, Rabat maintient le cap au grand dam des adversaires

Hibapress

Le discours royal prononcé vendredi à l’occasion de l’anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple a mis en perspective les défis que doit relever le Maroc, décidé plus que jamais à faire bouger les lignes au grand dam des adversaires.

Cet attachement inébranlable du Royaume à défendre ses intérêts supérieurs, contre tous ceux qui cherchent à freiner sa dynamique de développement, est adossé à une vision à la fois pragmatique et audacieuse.

Révolu le temps des chasses gardées et des prééminences héritées du passé colonial, avec comme corollaire une exploitation outrancière des ressources et potentialités des pays de la région. Les règles du jeu ont changé et, désormais, « nos pays sont totalement aptes à gérer leurs affaires, à mettre en valeur leurs ressources et leurs potentialités, dans l’intérêt bien compris de nos peuples », comme l’a affirmé sans équivoque le Roi Mohammed VI dans le discours à la Nation. Un positionnement clair exprimé avec des mots limpides.

Telle est l’approche voulue et déployée sous l’impulsion du Souverain, conformément à laquelle seules les actions et la coopération d’égal à égal sous-tendues par une approche économique win-win ont une chance de réussir.

Le discours royal est, en effet, une réponse au plus haut niveau à certaines parties qui s’acharnent à porter préjudice à la dynamique salutaire de développement dans laquelle s’engage le Royaume, plutôt que d’appuyer ses efforts dans l’intérêt de l’ensemble de la région maghrébine.

Ces stratagèmes obscurs visent en effet, entre autres, à minimiser le travail internationalement reconnu des institutions sécuritaires du Maroc, dans le dessein de semer le doute sur leur efficacité et la qualité de leurs actions.

Or, n’en déplaise aux adversaires du Royaume, les campagnes haineuses de dénigrement et d’acharnement « ne font que renforcer la foi et l’engagement déterminé des Marocains à défendre sans relâche la Patrie et ses intérêts supérieurs ».

Ferme et sans équivoque, la réponse royale aux détracteurs aigris fait valoir l’engagement du Maroc à entretenir des relations solides, constructives et équilibrées, en particulier avec les pays voisins. Sans que cela ne signifie, comme le souhaitent d’aucuns, un changement de son modus operandi dans le traitement de certaines questions diplomatiques.

C’est justement cette logique qui guide les choix de Rabat dans ses relations avec Madrid, avec lequel le Maroc tient à redéfinir sereinement les paramètres qui régissent la dynamique bilatérale.

Dans cet esprit animé de pragmatisme et tourné vers l’avenir, le Roi a plaidé en faveur d’une «étape inédite» dans les relations entre les deux Royaumes voisins, fondée sur la confiance, la transparence, la considération mutuelle et le respect des engagements.

Le même esprit d’ailleurs qui préside aux relations de partenariat, d’amitié et d’estime mutuelle avec la France.

Cette orientation salutaire n’est pas sans évoquer le combat sans relâche mené conjointement par le Trône et le peuple pour la liberté et l’indépendance. Mais le plus frappant dans cette vision, c’est qu’elle reste pragmatique et libérée des pesanteurs des ingérences tout en n’excluant aucune audace.

Dans les faits, l’esprit de la Révolution du Roi et du peuple ne s’essouffle guère. Si une telle épopée a constitué un tournant historique dans la vie de la patrie, la trajectoire dans laquelle s’engage le Maroc est bel et bien irréversible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button