LE DOSSIER LIBYEN: QUAND L’ALGÉRIE VEUT JOUER AU MAÎTRE ABSOLU CONTRE LE MAROC ET L’ONU. LE REVERS SANGLANT

HIBAPRESS-RABAT-MAEC

L’Algérie tente toujours à vouloir contrer le Maroc sur plusieurs dossiers. Hier encore, elle s’est immiscée dans le registre du Gazoduc Nigéria-Maroc en cherchant à le stopper pour que ce pipeline passe par l’Algérie…Et aujourd’hui encore, elle a essayé de s’accaparer du dossier libyen en appelant à une certaine conférence pour vouloir le règler à sa façon mais oublie pour autant que ce dossier est du ressort de l’unique Maroc qui s’en occupe avec toutes les parties concernées et que ce dossier Marocain est sous l’égide de l’ONU, donc le plus crédible et le plus reconnu mondialement et que l’initiative de l’Algérie est nulle et non-avenue

Pour mieux faire valoir le réalisme Marocain dans ce dossier et mettre l’Algérie au piloris, le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger M. Nasser Bourita a reçu, avant hier jeudi 2 septembre 2021, le même jour de la conférence de l’Algérie,le Président de la Chambre des Représentants libyenne M. Aguila Saleh.

Lors d’un point de presse conjoint à l’issue de leurs entretiens, M. Bourita a insisté sur la nécessité du respect des échéances électorales sur lesquelles les Libyens et la société civile se sont accordées, déclarant que les élections sont une condition nécessaire et fondamentale pour rétablir la stabilité en Libye.

La Libye traverse une étape décisive de son processus politique et l’organisation des élections le 23 décembre prochain, est la seule voie de sortie de crise, note M. Bourita, tout en soulignant que cette crise ne sera pas résolue par les conférences ou par les interventions extérieures,( allusion à la conférence que vient d’organiser l’Algérie chez elle avant hier « pour la Libye »et à laquelle n’avait effectivement pas participé le Maroc et qui n’est nullement reconnue par l’ONU) mais par les Libyens qui prendront part à l’exercice démocratique des élections, organisées conformément au calendrier fixé antérieurement au Maroc.

Le ministre a mis en avant l’impérative implication de toutes les institutions libyennes qui doivent endosser leurs responsabilités dans la préparation et la réussite de ces échéances, affirmant que la Chambre des Représentants libyenne est un acteur principal dans ce processus, au vu de son rôle législatif et des prérogatives énoncés par la Déclaration constitutionnelle et les accords conclus entre les parties libyennes.

Relevant la nécessité de capitaliser sur les acquis et les références juridiques pour organiser ces échéances électorales, M. Bourita a insisté qu’il « faut créer les conditions favorisant un minimum de garanties car l’attente de conditions idéales pour tenir ces élections pourrait s’éterniser ».

De son côté, le Président de la Chambre des Représentants libyenne s’est félicité du grand intérêt de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du rôle important que joue le Maroc dans le processus de résolution de la crise en Libye.

Il a indiqué que cette résolution ne peut s’opérer qu’à travers l’organisation des élections dans les délais impartis et l’élection d’un Président qui fera en sorte de mener la réconciliation nationale et l’unification des institutions libyennes à bon port.

M. Aguila Saleh a assuré que la Chambre des Représentants libyenne « a fait le nécessaire pour préparer ces élections à travers l’élaboration de lois régissant l’élection de ses membres et du Chef de l’Etat, en n’écartant aucune des parties », poursuivant que toutes les bases constitutionnelles et juridiques sont fin prêtes pour faire aboutir ces élections.

Il a, dans ce sens, souligné l’importance que revêt le soutien de la communauté internationale et des pays arabes frères en vue de la tenue des élections libyennes, car « l’issue de la crise, l’unification des institutions et la réalisation de la réconciliation nationale ne sauront être atteintes que via l’élection d’un président de tous les Libyens par la voie des urnes et dans les délais prédéterminés ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button