CONTRAIREMENT EN GUINÉE, COUP D’ÉTAT MANQUÉ AU SOUDAN. LE POURQUOI

HIBAPRESS-RABAT

Hier mercredi à Khartoum, la population vague librement à ses occupations. Des agents de la police sont juste déployés dans la ville. La veille, un groupe composé d’officiers de l’armée et de civils issus de l’ancien régime ont tenté de renverser le Conseil Souverain, l’organe qui dirige la transition politique en remplacement du Conseil Militaire, sauf que l’armée « a déjoué » cette tentative de coup d’Etat, pour que la vie reprenne son cours normal car le Conseil Souverain a affirmé que la situation est totalement sous contrôle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button