99 ème ASSEMBLEE GENERALE DE L’UIC : L’APPEL DE RABAT, UNE INITIATIVE LOUABLE POUR UN TRANSPORT BAS CARBONE

Hibapress / Communiqué

Le Jeudi 09 décembre 2021, l’Union Internationale des Chemins de Fer (UIC) a tenu, sous format hybride, sa 99 ème Assemblée Générale, réunissant plus de 180 hauts responsables de réseaux ferrés à travers le monde, et qui coïncide avec le lancement des célébrations du centenaire de cette organisation.

A l’ordre du jour, figurent la présentation du bilan des activités menées en 2021 et
l’adoption du plan d’action 2022.
Durant leurs travaux, les responsables ferroviaires ont insisté, à l’unanimité, sur les enjeux à relever désormais face à un environnement en profondes mutations, qui sont dues à une multiplicité d’exigences et appelées à façonner, voire même, réinventer la mobilité de demain : nouvelle normalité, challenges de transformation numérique et de l’innovation, de la décarbonation et du développement durable.
A ce titre, ils ont vivement salué l’initiative de notre pays relative aux ‘green talks’ engagée, depuis une année avec un collège de partenaires internationaux et régionaux (plus de 5600 participants), ayant abouti à l’APPEL DE RABAT dénommé ’African green deal ferroviaire pour une mobilité durable’ au service d’une éco-mobilité et en adéquation avec les Objectifs de Développement Durable (ODD).
Présenté lors de la COP 26 au Pavillons marocain, cet appel qui constitue la voix commune de la communauté ferroviaire et ses partenaires, a été adressé à tous les acteurs concernés pour
repositionner le transport propre et vert au cœur des stratégies de développement et faire du
ferroviaire l’épine dorsale de la mobilité durable.
De sa part, Monsieur Mohamed Rabie KHLIE, Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), vice-président de cet organisme et président depuis 2010 de l’UIC – Région Afrique, a rappelé la situation du rail au sein du continent, et l’opportunité de repenser, voire transformer l’espace ferroviaire africain pour apporter une solution viable contribuant à atténuer le dérèglement climatique et, par conséquent, faire bénéficier la collectivité africaine d’un moyen de transport de masse, propre, créateur de valeur, plus sobre et moins énergivore.
Par la suite, il a présenté une rétrospective sur les activités 2021 de cette région ainsi que la
génération d’initiatives innovantes arrêtées pour 2022 lors de la 18 ème Assemblée Régionale.

Celle-ci a été tenue la veille de cette Assemblée Générale, et à laquelle ont pris part les responsables de plus d’une vingtaine de réseaux ferrés africains et institutions internationales et continentales.
A l’issue de cette intervention, suivie d’un débat riche et fructueux, les membres ont noté les
excellentes performances enregistrées et ont incité le Président à persévérer sur la même voie, avec l’ambition d’amorcer un nouveau virage en termes d’activités au service des réseaux membres.
L’objectif étant de donner une nouvelle impulsion à la coopération Sud – Sud, et de contribuer à la revitalisation du mode ferroviaire dans le cadre de l’étude ‘Africa Rail 2063’ relative à la stratégie de son développement et ce, en cohérence avec les aspirations de l’agenda 2063 porté par l’Union Africaine en tant que référence commune au sein du continent.
Enfin, il est à rappeler que la place de l’ONCF dans les instances ferroviaires internationales et
régionales est en droite ligne avec la politique tracée par Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, Que Dieu l’Assiste, en matière de rayonnement de notre pays dans l’échiquier mondial et de renforcement de la coopération Sud-Sud qui constitue l’un des leviers de taille arrêté dans le cadre du Nouveau Modèle de Développement de notre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button