LA CONFÉDÉRATION DES MINISTRES DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DE LA FRANCOPHONIE ET TIBU MAROC MAIN DANS LA MAIN POUR L’ÉMANCIPATION ET L’ÉDUCATION DES JEUNES FILLES PAR LE SPORT

HIBAPRESS-RABAT

La Confédération des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) et Tibu Africa main dans la main pour l’émancipation et l’éducation des jeunes filles adolescentes dans leur transition saine par la pratique du sport.

Madame Louisette-Renée THOBI, Secrétaire Générale de la Conférence des Ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES) et première femme à ce poste, informe le Ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication du Maroc, de la sélection de l’ONG Tibu Africa parmi les 14 Associations retenues dans les 43 États membres, à l’issue de l’appel à projets « Femme-Sport-Santé » 2021.

Formalisée par la signature d’une convention, Tibu Africa est d’autant plus motivée à se déployer sur l’ensemble du Continent, en initiant davantage des programmes sportifs spécifiques mettant la jeune fille au cœur du développement dans le processus de réalisation de sa vision qui est de devenir la locomotive du sport pour le développement en Afrique à l’horizon 2030.

Tibu Africa, à travers ses nombreux programmes à fort impact social au bénéfice de la jeune fille et de la femme africaine, contribue tous les jours à l’émancipation de la fille adolescente dans les zones rurales à travers « Strong Girls, Strong World », à l’empowerment des femmes dans les quartiers populaires via « Mama Fit » et à l’éducation des jeunes filles par le football au sein de ses Centres d’éducation dédiés à cette pratique.

« Particulièrement honoré de faire partie des 14 Associations retenues à l’issue d’un appel à projet compétitif impliquant les 43 États membres de la CONFEJES, Tibu Africa s’engage, non seulement à poursuivre le développement d’initiatives mettant le sport au centre du processus d’émancipation de la jeune fille, mais également à pouvoir faire bénéficier les dites initiatives au maximum de jeunes sur le Continent Africain. » déclare, Mohamed Amine ZARIAT, Ashoka Fellow & Président Fondateur de l’ONG Tibu Africa.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button