CAN : Le Burkina soupçonne “une manipulation des tests Covid-19 des Etalons”

Hibapress

Le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), Lazare Banssé a adressé, samedi soir, une lettre au secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF) pour protester contre le résultat positif au Covid-19 de 5 joueurs et de 3 membres du staff technique.

Une « équipe médicale » serait passée à l’hôtel des Etalons et a effectué des prélèvements pour le test PCR conformément au protocole sanitaire prescrit par la CAF avant les matchs, rapporte l’Agence d’information du Burkina (AIB), faisant savoir que la FBF à travers son président Lazare Banssé soupçonne « une manipulation des tests Covid-19 des Etalons ».

M. Banssé a expliqué que «nous avons constaté de graves anomalies dans la procédure de prélèvement et l’heure tardive d’arrivée des techniciens aux environs de 22 heures après avoir réveillé les joueurs de leur sommeil».

Selon la même source, le président Banssé a poursuivi que « nous avons relevé par ailleurs l’arrivée dans notre hôtel d’une équipe non mandatée que nous avons refoulée. Une deuxième équipe est arrivée n’ayant présenté aucun document officiel d’identification ».

Après ces prélèvements les résultats révèlent que les joueurs « Edmond Tapsoba, Aboubacar Dango Ouattara, Oula Abass Traoré, Soumaïla Ouattara, Saidou Simporé, l’entraineur Kamou Malo et ses adjoints Ablassey Alain Nana et Benjamin Raphaël Henry Lazaro » sont positifs au Covid-19.

« Cette situation est de nature à compromettre l’équité sportive et la cérémonie d’ouverture de la CAN Cameroun 2021 », a-t-il dit, exigeant la reprise des tests dans un laboratoire indépendant sous la supervision de la CAF et en présence de nos médecins.

Le Burkina Faso à travers la FBF espère donc après cette lettre de protestation, une prompte réaction et une suite favorable à 24h du match d’ouverture qui l’oppose au pays hôte, le Cameroun, note l’AIB.

Le Burkina Faso est logé dans la poule A avec le Cameroun (pays hôte), le Cap-Vert et l’Ethiopie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer