Camps de Tindouf : Des ONG « indignées” face à l’enrôlement militaire des enfants

Hibapress

Le Réseau des associations de la communauté marocaine en Italie (RACMI) a exprimé son ”indignation” face à l’enrôlement militaire des enfants par la milice armée du « polisario” dans les camps de Tindouf, au Sud-ouest de l’Algérie.

Cité par l’agence de presse italienne “AISE”, le réseau associatif a fait remarquer, dans un communiqué, qu’”un enfant-soldat était présent aux côtés de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies, Staffan de Mistura, durant sa visite aux camps du polisario à Tindouf, selon des images diffusées sur la toile”.

Le recrutement et l’exploitation des enfants dans les conflits armés est un “crime de guerre” qui est interdit par toutes les conventions et traités internationaux, ainsi que par la Charte des Nations Unies, la Charte des droits de l’homme et les pactes des droits politique, économique et social, a souligné le réseau associatif.

RACMI a ainsi appelé l’ONU à “prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à cet enrôlement, protéger les droits fondamentaux des enfants, notamment l’éducation, s’attaquer à l’injustice dans les camps de Tindouf et contraindre l’Algérie à respecter ses engagements internationaux et à stopper ces violations commises sur son territoire”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button