Beni Mellal : le comité régional de la sécurité routière tient sa réunion et adopte d’importantes recommandations

Hibapress / Said Frix

Le Wali de la région de Beni Mellal – Khenifra, M. Khatib El Hebil, a présidé le
mardi 18 janvier 2022, au siège de la Wilaya, la réunion du comité régional de la
sécurité routière en présence de l’ensemble des membres dudit comité. Cette
réunion a été consacrée à la présentation et à la discussion du bilan de la mise en
œuvre du plan régional de la sécurité routière pour la période 2019 – 2021.
Au cours de cette réunion, le Wali de la région a évoqué le rôle important que
joue ce comité dans la coordination des efforts déployés par tous les intervenants
dans le secteur de la sécurité routière, ainsi que le suivi et la mise en œuvre des
engagements des partenaires dans les plans provinciaux de la sécurité routière et
ce conformément aux objectifs fixés par la stratégie nationale de la sécurité
routière qui vise la réduction du nombre de décès dus aux accidents de la route
dans notre pays.
Ainsi et afin d’améliorer les indicateurs de la sécurité routière au niveau de cette
région, le Wali de la région a appelé au renforcement et la coordination des
efforts et à l’implication de tous les intervenants pour se concentrer davantage
sur la dimension de la communication avec les usagers de la route et les
professionnels des différents moyens de transport publics de personnes et de
marchandises en vue de changer les comportements dont résultent les accidents
de circulation et en insistant sur la nécessité de la réhabilitation des
infrastructures nécessaires afin de surmonter les risques de la circulation y
afférents. Le Wali de la région a également indiqué que le chantier de la sécurité
routière revêt un caractère humanitaire et social en premier lieu et nécessite la
combinaison des efforts de tous les partenaires concernés.
Il a également incité les présidents des conseils communaux et les services
administratifs concernés, à prendre en compte la dimension de la sécurité
routière dans tous les chantiers et projets prévus et de programmer les moyens
financiers susceptibles de couvrir les besoins permettant d’assurer la sécurité
routière, le déplacement des personnes dans des conditions sûres et
l’amélioration des indicateurs de la sécurité routière au niveau régional. Aussi, il
a invité les services de sécurité et de contrôle routier à être plus stricts dans le
domaine de surveillance afin de concrétiser les objectifs de la stratégie nationale
de la sécurité routière.
Cette réunion a connu la présentation d’un exposé par la directrice régionale de
l’agence nationale de la sécurité routière, au cours duquel elle a mis en exergue
toutes les données liées au réseau routier et au transport routier de la région,
ainsi que les objectifs de la mise en œuvre de la stratégie décennale 2017-2026

de la sécurité routière au niveau de la région. Aussi, elle a présenté les
indicateurs des accidents de circulation et leurs victimes dans la région ainsi que
le bilan de la mise en œuvre du plan régional de la sécurité routière et le bilan du
plan régional de contrôle routier.
Cette rencontre, qui a connu plusieurs interventions des membres de ce comité,
qui étaient toutes axées sur les problématiques liées à la sécurité routière au
niveau des différentes provinces de la région, a été conclue par la formulation
des recommandations suivantes :
1. Elaborer des plans de sécurité routière pour chaque province de la région
pour la période 2022 – 2026, en prenant en considération les engagements
non encore honorés par les partenaires dans les plans précédents afin
d’atteindre les objectifs escomptés de la stratégie nationale de la sécurité
routière ;
2. Tenir une deuxième réunion du comité régional de la sécurité routière
dans les plus brefs délais pour présenter le projet de plan quinquennal de
la sécurité routière 2022 – 2026 qui tient compte des propositions
consolidées des plans provinciaux pour la même période ;
3. Présenter des propositions de projets à intégrer dans le programme de
travail de la deuxième quinquennale de la stratégie nationale de sécurité
routière en tenant compte des mesures qui ont un grand impact et qui ne
nécessitent pas des engagements financiers importants ;
4. Inciter les services des communes urbaines de la région pour à améliorer
la signalisation routière et mettre en œuvre le guide de la signalisation
urbaine ;
5. Tenir compte de la spécificité de toutes les zones de la région en mettant
l’accent sur le facteur humain et la nécessité de l’accompagner à travers la
sensibilisation et l’éducation sans limiter ces actions au niveau des écoles
seulement mais aller également vers la catégorie des adolescents et
adultes ;
6. Œuvrer à la consolidation des principes de la sécurité routière en
améliorant le niveau de compétence des associations et de la société civile
dans les provinces de la région ;
7. Prendre des mesures strictes contre les conducteurs qui ne respectent pas
le code de la route ;
8. Renforcer le contrôle de toutes sortes de motocycles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button