Skhirat-Témara: mise en service d’un centre d’Hémodialyse à Ain El Aouda

Hibapress / MAP

L’offre de soins dans la commune d’Ain El Aouda relevant de la préfecture de Skhirat-Témara, a été renforcée mercredi avec l’inauguration d’un centre d’hémodialyse destiné à assurer la prise en charge des personnes atteintes d’insuffisance rénale et à rapprocher les prestations de santé des citoyens.

Ce centre a été réalisé pour un investissement de plus 11 millions de DH, dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de la Santé et de la protection Sociale, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), un donateur émirati ainsi que le conseil provincial Skhirat-Témara.

Le ministère assure le fonctionnement de cette structure de santé en termes de gestion et de ressources humaines, alors que la construction a été assurée grâce à l’INDH avec un apport significatif de plus de 3,8 millions de DH. Les équipements et l’acquisition d’une ambulance pour le centre ont été pris en charge par le donateur émirati (5,6 millions de DH).

Lors de la cérémonie d’inauguration, marquée par la présence du gouverneur de Skhirat-Témara, Youssef Draiss, et de l’ambassadeur des Émirats Arabes Unis, Al Asri Saeed Ahmed Aldhaheri, le ministre de la Santé et de la protection sociale, Khaled Ait Taleb, a souligné que le centre permettra d’offrir des services médicaux au profit de la population locale dans les meilleures conditions, grâce à un partenariat avec le Conseil provinciale, et des donateurs de l’Etat des Émirats.

“Le Centre d’une capacité de 24 lits permettra aux habitants de profiter localement de meilleures conditions d’accès aux soins en tirant parti de la politique de proximité et du renforcement des offres de soins”, a ajouté M.Ait Taleb.

M. Aldhaheri a de son côté indiqué que la mise en service de ce centre d’hémodialyse témoigne des bonnes relations fraternelles entre le Maroc et les Emirats Arabes Unis, formant le vœu de voir se concrétiser pareilles initiatives humanitaires au profit des populations démunies.

De son côté, la néphrologue du centre, le Dr Bahaa Hadj Sadek, a relevé que le centre inauguré, dédié à la population de la commune d’Ain Aouda en situation de précarité, se conforme aux normes internationales en ce sens qu’il est doté d’équipements médicaux de dernière génération. La nouvelle structure de santé permettra d’offrir des soins de proximité au profit de 96 patients à raison de 3 séances quotidiennes de 4 heures pour chaque patient.

Ce centre d’une capacité d’accueil de 96 patients atteints d’insuffisance rénale, propose 24 générateurs repartis sur quatre salles de dialyse. Il comprend aussi une salle d’attente, deux salles de consultations et de soins, une salle équipée de matériel de pointe pour le traitement d’eau, deux pharmacies ainsi que des dépendances administratives.

Le staff médical compte un néphrologue, un médecin généraliste, trois infirmiers polyvalents et trois aides soignants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button