Le sérieux de l’Association Française L214 reconnu par la Justice Française: Le producteur de foie gras Soulard perd son procès en diffamation

En novembre 2013, l’Association française L214 avait révélé les images de canards en salles de gavage sous contrat avec la société Ernest Soulard, qui fournissait notamment des restaurants étoilés et des palaces renommés de la capitale Parisienne. Les images de l’enquête montraient des canards bloqués nuit et jour dans des cages individuelles métalliques (aujourd’hui interdites sous leur forme individuelle).

Les oiseaux y étaient immobilisés et s’y blessaient en tentant de bouger. Le gavage s’effectuait à la chaîne et à la pompe hydraulique, laissant de nombreux animaux dans un état physiologique extrêmement dégradé.

Dans certaines cages, des canards agonisaient, peinaient à respirer ou souffraient d’infections. Des cadavres gisaient sur le grillage, le plumage maculé de bouillie de maïs.
Suite à la diffusion d’une superbe enquête, la société Ernest Soulard avait porté plainte pour diffamation à l’encontre d’Antoine Comiti, président de L214.

Après quatre ans de procédures, la Cour d’Appel d’Angers vient de confirmer le jugement rendu en Première Instance : le président de L214 est relaxé. Les juges ont considéré que les avis de vétérinaires recueillis et l’expertise technique des images apportaient des preuves suffisantes pour appuyer le sérieux de l’enquête réalisée par L214.

L214 a donc finalement décidé, au vue de sa crédibilité, de continuer son travail d’enquête, sa mission d’information du public et de révéler l’horreur du sort réservé aux animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button