CONGRÈS US. LE LOBBY ALGÉRIEN DÉSAVOUÉ: LES USA RENOUVELLENT L’OCTROI D’UNE ASSISTANCE FINANCIÈRE APPLICABLE AU SAHARA MAROCAIN

HIBAPRESS-RABAT

Le lobby algérien, qui s’active fort bien lorsqu’il s’agit d’une option ayant trait au sujet Maroc au sein du Congrès américain, a vainement tenté de s’opposer à la décision de l’administration américaine d’octroyer ses aides financières surtout pour ce qui est du Sahara Marocain

Les algériens ne voulaient sous aucun prétexte permettre cette aide qu’ils considèrent non réglementaire mais en fait, les USA et leur Congres estiment le contraire et se sont vite précipité par acclamation à parapher la signature de cette initiative qui confirme une fois de plus l’attachement des USA à leur principe envers le Maroc

Aussi, le Rapport accompagnant la loi de finances américaine promulguée, avant hier mardi par le président Joe Biden, après son adoption la semaine dernière par le Congrès, renouvelle l’octroi par les Etats-Unis d’une assistance applicable au Sahara Marocain.

Le rapport accompagnant cette loi réaffirme aussi, de manière claire, la constance de la position de Washington en soutien au processus mené sous l’égide des Nations Unies en faveur d’une solution politique de compromis au différend régional autour du Sahara Marocain.

Il relève à cet effet l’importance de se conformer aux paramètres des résolutions du Conseil de Sécurité qui consacrent la prééminence de l’Initiative Marocaine d’Autonomie en tant que solution crédible, sérieuse et réaliste à ce conflit artificiel.

Cette même position vient d’être réaffirmée, le 8 mars 2022, dans le communiqué conjoint ayant sanctionné le Dialogue Stratégique Maroc-Etats-Unis, coprésidé par le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger Nasser Bourita et la Secrétaire d’Etat adjointe américaine Wendy Sherman.

Cette année encore, le texte de loi constitue un échec cuisant pour les adversaires du Royaume, qui ont vainement tenté d’introduire des dispositions laissant croire à une quelconque distinction entre le Maroc et son Sahara ou visant à remettre en question le consulat américain à Dakhla. Aucun de leurs ajouts malintentionnés n’a été retenu.

La nouvelle loi de finances américaine consacre ainsi, de nouveau, la reconnaissance par les Etats-Unis de la Souveraineté pleine et entière du Maroc sur l’ensemble de son territoire, y compris ses Provinces du Sud.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button