GRAVE :LE MAROC PROTESTE ÉNÉRGIQUEMENT CONTRE LA NOTATION DE LA FIFA,

Le président de la Fédération royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa, vient d’écrire directement à Infantino pour dénoncer les «changements tardifs» des critères de notation technique de la « task force » attendue au Maroc dans les prochaines semaines. Selon le quotidien InsideWorldFootball qui affirme avoir lu la lettre adressée par Lekjaa, le Maroc exprime ses « inquiétudes concernant l’équité et la transparence de la procédure d’appel d’offres ».

Lekjaa dit que la fédération a fait des demandes à la FIFA pendant plusieurs mois pour connaitre le système de notation et les éléments qui devaient être présents dans le cahier des charges. »Vous savez que cette information était de nature à affecter tout ou partie du contenu du cahier des charges élaboré par le FRMF », écrit-il.

« A ma grande surprise, le système de notation ne nous a finalement été transmis que le 14 mars, 24 heures avant que le Maroc ne remette son dossier et 48 heures avant la date limite imposée par la FIFA », déplore-t-il.

Dans le nouveau système de notation de 0 à 5 de la FIFA, où 0 signifie « aucune exigence satisfaite / très faible » et 5 « exigences dépassées / excellentes », les candidats doivent atteindre un total de 2 « exigences minimales satisfaites / suffisantes » pour être approuvé avant le vote le 13 juin à Moscou.

Ainsi, les candidats doivent obtenir au moins 2 pour les aspects individuels des stades, des équipes et des installations des arbitres, ainsi que pour l’hébergement et le transport. Autrement, l’offre comprendra « une défaillance matérielle » et sera jugée « à haut risque », selon la FIFA.

Parmi les nouveaux critères exigés figure également la garantie que les villes d’accueil doivent compter au moins 250 000 habitants; capacité aéroportuaire minimale de 60 millions de passagers par an; augmentation de la taille des fan fests; et une distance maximale de 90 minutes entre l’aéroport et la ville hôte.

« En effet, le système de notation ajoute plusieurs nouveaux critères techniques qui ne faisaient pas partie de la réglementation originale », écrit Lekjaa. « Ces éléments n’ont jamais été transmis à la FRMF lors de la préparation du cahier des charges. »

De tels comportements ne feront que remettre en question la transparence et la crédibilité de la FIFA quant aux traitements des dossiers des candidatures à l’organisation du Mondial. Lorsque la FIFA a publié les cahiers des charges plus tôt cette semaine, Infantino s’est vanté: « Je défie quiconque de signaler une organisation qui mène un processus d’appel d’offres aussi équitable, objectif et transparent que celui que la FIFA mène pour la Coupe du monde 2026 ».

Pourtant, il existe un scepticisme considérable quant à la composition du panel d’évaluation qui évaluera et notera les deux offres. Aucun de ses membres n’est indépendant, pour la plupart des officiels de la FIFA qui ont été nommés ou approuvés par Infantino lui-même, un scénario qui n’a pas échappé au comité de candidature marocaine qui appelle à une réunion d’urgence pour clarifier les règles.

Dans sa lettre à Infantino, Lekjaa demande au président de la FIFA de respecter les règles et de suspendre le système de notation « afin de garantir une procédure juste et transparente ».

« La FRMF ne peut pas accepter que la FIFA puisse introduire des différences substantielles à un stade si critique de la procédure », conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button