Croissance économique : La récente prévision de BAM à relativiser ?

Hibapress

La révision à la baisse de la prévision de Bank Al-Maghrib (BAM) de la croissance pour 2022 à 0,7% est à relativiser, compte tenu qu’elle ne tient pas compte des dernières précipitations pluviométriques, selon Attijari Global Research (AGR).

« Au terme de sa 1ère réunion de politique monétaire de l’année 2022, Bank Al-Maghrib maintient son taux directeur inchangé à 1,5% et revoit à la baisse ses prévisions de croissance pour l’année 2022 à 0,7% contre 2,9% initialement. Néanmoins, cette prévision demeure à relativiser compte tenu qu’elle ne tient pas compte des dernières précipitations pluviométriques », indique AGR dans sa note « Weekly Hebdo Taux – Fixed Income » de la semaine du 18 au 24 mars.

L’institution a également révisé ses projections d’inflation pour l’année 2022 à 4,7%, soit un niveau record depuis environ trois décennies, rappelle la même source. Et d’ajouter que la Banque centrale a augmenté ses avances à 7 jours de 2,6 milliards de dirhams (MMDH) à 36,7 MMDH. Concernant ses interventions à long terme, elles ont augmenté de 400 millions de dirhams (MDH), suite notamment à l’expiration de 3 lignes de prêts garantis de 8,8 MMDH et la création de 3 autres lignes totalisant 9 MMDH.  Ainsi, les interventions de BAM à travers ses opérations principales se sont établies à 79,1 MMDH.

Dans ces conditions, les taux interbancaires demeurent en ligne avec le taux directeur tandis que les taux MONIA (Ndlr, Moroccan Overnight Index Average: indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées ayant comme collatéral les bons du Trésor) accusent une légère hausse à 1,43% sur la semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button