LES AUTORITÉS FINANCIÈRES METTENT EN GARDE CONTRE L’UTILISATION DES MONNAIES VIRTUELLES DU TYPE BITCOIN CONFORMÉMENT A LA RÉGLEMENTATION EN VIGUEUR. VOICI OU RÉSIDE LE DANGER

HIBAPRESS-RABAT-COMMUNIQUÉ

Parfois certaines personnes agissent d’une manière illicite en profitant de certaines facilités pour pouvoir exécuter quelques unes de leurs pensées sauf qu’en agissant d’une certaine sorte, on peut tomber bas et se confronter ainsi avec la Loi en vigueur.Dans ce contexte précis, BAM et les Autorités Financière du pays ont toujours émis des mises au point afin de mettre en garde contre ce geste si dangereux

Aussi, Bank Al Maghrib, l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux et l’Office des Changes viennent de mettre en garde contre l’utilisation des monnaies virtuelles du type Bitcoin car, toujours selon BAM, il s’agit d’une activité non régulée et caractérisée par une grande volatilité qui occasionne une absence de toute protection pour le consommateur, d’autant plus que ce système parait attractif et facile d’usage.

Il s’agit également d’un procédé susceptible d’être utilisé à des fins illicites, en particulier le blanchiment de capitaux ou le financement d’activités criminelles.

Les autorités financières exhortent les personnes concernées à se conformer strictement à la règlementation en vigueur en la matière. Etant entendu que Bank Al Maghrib, l’Autorité Marocaine du Marché des Capitaux en tant qu’organismes régulateurs et l’Office des Changes, interdisent l’usage de tels procédés afin de protéger le citoyen contre toute dérive d’ordre juridique ou pertes financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button