“AL OULA” DANS LA TOURMENTE: LA SÉRIE DRAME HISTORIQUE “FATH AL ANDALOUS” FALSIFIÉE, N’A PAS PRÉSERVÉ ET PERPÉTUÉ L’HISTOIRE VRAIE DU MAROC

HIBAPRESS-RABAT

Le série drame historique “La Conquête de l’Andalousie” (Fath Al Andalous), diffusé par la chaîne marocaine “Al-Oula”, a suscité une large polémique, environ une semaine après le début de sa présentation dans la série Ramadan 2022, sur fond d’accusations de “changement des faits historiques.”

La polémique a poussé le bloc parlementaire du Parti de l’Union Socialiste à demander au ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication Mohamed Mehdi Bensaid, par une question écrite, de révéler les mesures que son ministère prendra pour “préserver et perpétuer l’Histoire du Maroc”. ”

Le bloc parlementaire a estimé que la série “Fath Al Andalous” avait suscité des critiques sur “l’évolution des faits historiques”, estimant que la série “acquise par Al Oula sur fonds publics n’attache pas d’importance à l’héritage marocain, et à la vérité historique du héros, car un seul acteur marocain y a participé et ne donne pas de détails sur la personnalité de Tariq bin Ziyad, l’Amazigh.

La question du Parti de l’Union Socialiste a déclaré que la série “a été produite en dehors du Maroc sans la participation des Marocains à l’écriture et sans consulter des historiens pour vérifier les données”, soulignant qu’elle est “pleine d’erreurs épistémologiques, et dans nombre de ses épisodes, elle contient une falsification de tout ce qui est convenu par des sources historiques fiables.

Le bloc parlementaire de l’Union Socialiste considérait que “l’événement de la conquête de l’Andalousie est un événement historique par excellence”, et qu'”il s’est déroulé à travers le nord du Maroc et avec des armées maghrébines, principalement marocaines, et que la langue de Tariq Ibn Ziyad et de Culture Marocaine et Amazigh avec ses extensions régionales, ainsi que ses soldats », soulignant que « la série occulte tout cela en gros, et fait du Maghreb une simple route géographique pour les armées Omeyyades, et les Marocains juste des figurants sous la houlette de personnalités syriennes, alors que notre histoire enregistrée est tout le contraire.

Le bloc parlementaire a exigé la divulgation “des mesures que le ministère prendra afin de préserver et de perpétuer l’Histoire du Maroc à l’abri de toutes les illusions, vols, falsifications de faits historiques et de la gloire Marocaine en Andalousie”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer