AFFAIRE DU MATCH A QUIPROQUOS: TOUTE L’ÉGYPTE, DU MINISTRE A ABOU REDA DE LA FIFA A LA PRESSE ET LE PEUPLE, PRÊTE A ALLER JUSQU’AU »TAS » POUR REJOUER FACE AU SÉNÉGAL

HIBAPRESS-RABAT-AGENCES

A l’instar de l’Algérie, l’Egypte est en train de bouger dans tous les sens pour convaincre la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) de la nécessité de faire rejouer le match face au Sénégal, comptant pour la seconde manche des barrages qualificatifs à la prochaine édition de la Coupe du Monde Qatar 2022.

Selon la presse égyptienne, le ministre des Sports égyptien a contacté Hany Abou Reda, le membre du bureau exécutif de la FIFA afin d’appuyer le dossier égyptien avant la réunion de la commission d’éthique.

Pour rappel, la Fédération Egyptienne de Football a préparé un dossier très solide regroupant les agissements qui ont émané du public sénégalais lors de la confrontation entre les deux équipes nationales, avec notamment l’utilisation des lasers et les agressions dont a été victime le gardien Mohamed Chenawy.

On s’attend donc à une longue bataille juridique dans cette « affaire des lasers », d’autant plus que l’instance faitière du football égyptien compte saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS), au cas où la décision de la FIFA ne la satisferait pas.

Les prochaines semaines devraient être décisives en ce sens, même si la Fédération Sénégalaise de Football semble plus préoccupée par le programme de préparation de ses « Lions » pour la Coupe du Monde 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button