PROCÈS DU PARLEMENTAIRE ABERCHAN ET SES COMPAGNONS: LOURDE CAUTION ET FERMETURE DES FRONTIÈRES

HIBAPRESS-RABAT

Le Juge d’Instruction chargé des délits financiers près la Cour d’Appel de Fès a décidé, hier vendredi, la libération du parlementaire Mohamed Aberchan, moyennant une caution financière de 25 Millions, et la fermeture des frontières à son encontre.

Le Tribunal a ordonné de donner suite au parlementaire et 7 autres personnes dans l’affaire de libération contre garanties financières, sur fond de leur suivi dans des affaires liées à la délivrance de permis de construire, en plus d’une plainte déposée contre lui par un immigré marocain résidant en Belgique.

Le ministère public près le Tribunal des crimes financiers de Fès a exigé qu’Aberchan et d’autres donnent suite en cas d’arrestation après sa comparution devant le Juge d’Instruction, avant que le Tribunal ne décide de les libérer, mais de les priver de quitter le territoire national et de leur retirer leurs passeports.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button