BANQUE MONDIALE INQUIÈTE DU NIVEAU TRÈS ÉLEVÉ DE LA PAUVRETÉ EN AFRIQUE DU SUD

La Banque Mondiale (BM) a exprimé ses inquiétudes face aux niveaux élevés de la pauvreté en Afrique du Sud, relevant que la réalisation des objectifs de développement dans ce pays passe inévitablement par le renforcement de la croissance économique et l’amélioration de l’éducation.

Les taux de pauvreté demeurent alarmants, note la BM dans un rapport publié jeudi par la presse sud-africaine, soulignant que 30 millions de Sud-Africains, soit plus de la moitié de la population, vivent sous le seuil national de la pauvreté de 992 rands par mois (environ 83 dollars US).

La pauvreté demeure excessivement élevée parmi les ménages dirigés par des femmes, les noirs et les enfants âgés de moins de 15 ans, ajoute le rapport.

Tout effort de réduction de la pauvreté passe par la création d’emplois, le développement des compétences et l’amélioration de la productivité du marché de l’emploi, indique Paul Noumba, directeur au sein de la BM chargé de l’Afrique du Sud.

L’Institution de Bretton Woods met le doigt sur l’éducation comme l’un des principaux vecteurs pour alléger la pauvreté, soulignant que les opportunités d’éducation sont limitées pour les familles à faible revenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button