QUAND M. BOURITA ÉVOQUE L’OPÉRATION MARHABA ET TOUS SES DÉTAILS DEVANT LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS

HIBAPRESS-RABAT-MAEC

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger M. Nasser Bourita a pris part à une séance plénière consacrée aux questions orales à la Chambre des Représentants.

Répondant à une question sur les préparatifs de l’opération Marhaba 2022 et l’amélioration des services consulaires et leur rapprochement des Marocains du Monde, M. Bourita a affirmé que l’ensemble des acteurs concernés sont mobilisés afin de faciliter les procédures administratives aux points de transit et améliorer les services à bord des navires et des avions et au niveau des routes empruntées par les MRE, assurant que l’opération Marhaba constitue un modèle de bonne coopération entre le Maroc et l’Espagne.

« Cette opération témoigne de l’attachement indélébile des MRE à leur Mère-Patrie, car elle permet chaque année à près de trois millions de ressortissants Marocains de retourner au pays pour visiter leurs proches », a-t-il souligné.

L’opération Marhaba constitue « un défi logistique, organisationnel et sécuritaire unique au niveau de l’Europe, de l’Afrique et de la Méditerranée, qui n’a peut-être d’autre pareil ailleurs dans le monde », notant qu’il s’agit également d’une période de pic pour l’activité consulaire qui nécessite de renforcer les ressources humaines, matérielles et organisationnelles du réseau consulaire du Royaume.

Cette opération représente aussi un pari économique important de par sa contribution à la promotion du secteur touristique et hôtelier et au tissu économique en général, pas seulement au Maroc, mais dans l’ensemble des pays de transit.

A cet égard, M. Bourita a tenu à préciser que l’opération Marhaba 2022 intervient dans un contexte particulier, étant donné qu’il s’agit de la première du genre à avoir lieu après l’amélioration significative de la situation sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, et après deux années de transit limité à cause des mesures restrictives liées à la pandémie.

L’opération Marhaba de cette année coïncide également avec la mise en œuvre de la feuille de route annoncée dans la Déclaration conjointe Maroco-espagnole à l’issue de la réception par Sa Majesté le Roi Mohammed VI du président du gouvernement espagnol le 07 avril 2022, et qui a amorcé une nouvelle étape dans le partenariat maroco-espganol, tout en soulignant la reprise des liaisons maritimes pour les voyageurs et le lancement des préparatifs conjoints pour l’opération Marhaba.

M. Bourita a par ailleurs souligné que son département s’est engagé, aux côtés des autorités, des intervenants gouvernementaux et des autres parties prenantes, pour coordonner les efforts et réunir les conditions nécessaires à la réussite de l’opération Marhaba 2022. Il a indiqué que l’encadrement de l’opération se fait de manière intensifiée tout au long de la semaine, à l’arrivée comme au retour, avec une moyenne de 35.000 personnes et 4.500 véhicules par jour.

Ce nombre atteint jusqu’à 66.000 personnes par semaine pendant la haute saison, ce qui nécessite l’intervention de nombreux acteurs, a relevé le ministre qui répondait à une question sur les préparatifs de l’opération Marhaba. Cette année pourrait connaître une grande affluence par rapport aux deux dernières années.

Concernant les mesures à prendre par le ministère avec les autres intervenants, M. Bourita a indiqué qu’elles se répartissent en cinq axes, précisant qu’il s’agit d’abord de « l’amélioration des prestations consulaires pour accompagner l’opération Marhaba 2022 », notamment à travers la mise en place d’une « cellule de veille centrale » au niveau du ministère afin de suivre le déroulement de l’opération de transit en coordination avec les autorités des pays d’accueil et les autorités marocaines compétentes au sein du Comité national.

Il est question aussi d’une mobilisation exceptionnelle des services du département des Marocains résidant à l’étranger pour accompagner et recevoir les Marocains du monde, a-t-il ajouté, relevant que cet axe prévoit également la mise en place de consulats mobiles dans les ports de transit du début à la fin de l’opération pour fournir, de manière continue, des prestations administratives et des services d’orientation et d’assistance.

Il s’agit en outre de renforcer les centres consulaires, en particulier en Espagne, en France, en Italie, en Belgique et aux Pays-Bas, en les dotant de ressources humaines et matérielles, notamment des agents et employés vacataires pendant l’opération de transit, les samedis et dimanches et les jours fériés dans ces centres. Des journées portes ouvertes seront également organisées durant les week-ends et les jours de vacances dans les pays d’accueil afin de faciliter l’accès aux services consulaires au profit des membres de la communauté marocaine établie à l’étranger.

M. Bourita a mis en avant que ce premier axe comprend aussi le renforcement du centre de contact consulaire pour répondre, en arabe et dans les langues des pays d’accueil, à la demande croissante en information de la part des ressortissants marocains. Il s’agit, en outre, de poursuivre la mise en œuvre du plan de réformes consulaires à travers une transition progressive vers la digitalisation et les efforts visant à développer le service consulaire.

S’agissant du deuxième axe, qui a trait à la fluidité de la mobilité, M. Bourita a évoqué l’adoption d’un schéma de transport maritime qui mobilise 32 navires sur l’ensemble des lignes maritimes reliant les ports marocains à leurs homologues en Espagne, en France et en Italie, avec une capacité hebdomadaire d’environ 478.000 passagers et 123.000 voitures.

Il a également été procédé à l’activation de la pré-réservation des billets, afin de déterminer à l’avance le nombre de passagers et de prendre les mesures nécessaires pour garantir la fluidité de la mobilité, a-t-il indiqué, ajoutant que les lignes maritimes avec l’Espagne concentrent 95% des passagers lors de l’opération Marhaba.

Au sujet du transport aérien, le ministre a fait remarquer que l’offre a été renforcée par l’augmentation du nombre de vols pour les lignes très fréquentées en cette période, en plus de l’ouverture de nouvelles lignes exceptionnelles reliant les villes du Royaume et certain nombre de pays de résidence, précisant que le transport terrestre, lui aussi, a été renforcé en ce sens qu’un nouveau groupe d’entreprises ont été autorisées à exploiter des bus pour le transport des MRE en Europe. Un guide a également été élaboré sur les entreprises de transport terrestre agréées, ainsi qu’un cahier de charge dédié, a-t-il poursuivi.

Pour ce qui est du troisième axe portant sur le renforcement des infrastructures, de la logistique et des services, M. Bourita a souligné qu’un montant de 200 millions de dirhams a été alloué au développement, à la gestion et à la mise à niveau des ports, dont 157 millions de dirhams pour le port Tanger Med, signalant qu’un programme visant à développer les mécanismes d’accueil et à renforcer les services a été mis en œuvre.

Il a, de même, indiqué que la Fondation Mohammed V pour la Solidarité a élaboré, sur Instructions royales, un plan spécial en vertu duquel une vingtaine de centres d’accueil ont été modernisés, dont 14 au niveau national et 6 à l’étranger, alors que 1.200 éléments qualifiés et spécialisés, dont 300 cadres médicaux et 800 assistants sociaux, et 100 bénévoles, ont été mobilisés.

Evoquant le quatrième axe relatif à la sûreté et à la sécurité, le ministre a relevé que des moyens humains adéquats ont été prévus pour encadrer l’opération de transit durant la période estivale en mobilisant le nombre nécessaire d’éléments de Douane, de Gendarmerie et des Forces Auxiliaires, et en renforçant le mécanisme de surveillance tels que l’entretien et l’équipement des points de passage frontaliers avec des moyens de détection électronique et des scanners.

Concernant la sécurité sanitaire, M. Bourita a indiqué que le retour des MRE à la mère patrie sera facilité, les autorités Marocaines compétentes ayant élaboré un protocole sanitaire simple et flexible consistant à présenter un certificat de vaccination ou bien un test PCR négatif effectué 72 heures avant la date du voyage.

Il a, à ce propos, fait savoir que les autorités marocaines, soucieuses de réunir les moyens à même de prévenir une éventuelle propagation du coronavirus ou de toute autre maladie, affecteront un médecin à bord de chaque navire tout en y réservant un lieu d’isolement.

Abordant le cinquième axe sur la communication et l’accompagnement administratifs durant la période de résidence au Maroc, le ministre a annoncé l’activation du guichet dédié aux Marocains résidant à l’étranger dans les administrations et institutions publiques et au niveau des collectivités territoriales, ajoutant qu’il sera procédé à la célébration de la Journée nationale des MRE, qui coïncide avec le 10 août de chaque année.

Un programme culturel diversifié sera élaboré au Maroc au profit des Marocains du monde par les différents intervenants, a-t-il enchaîné, précisant que le département des Marocains résidant à l’étranger organisera l’édition d’été des universités culturelles de Tanger, avec la participation de 50 jeunes hommes et femmes.

M. Bourita a souligné que toutes les mesures et procédures que le ministère s’emploie à mettre en œuvre dans le cadre de ses compétences ou y contribuent, aux côtés des départements gouvernementaux, des institutions nationales et de toutes les parties prenantes, sont en droite ligne de la vision et des orientations Royales visant à améliorer les services rendus à la communauté marocaine à l’étranger ainsi que ses conditions d’accueil.

A cette occasion, il a appelé à redoubler d’efforts pour valoriser cette expérience unique afin qu’elle soit à la hauteur des attentes de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et contribue au renforcement des liens des MRE, toutes générations confondues, avec le Maroc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button