Les flux d’investissement vers l’Afrique ont atteint un record de 83 milliards $ en 2021

Hibapress

Les investissements directs étrangers (IDE) vers les pays africains ont atteint en 2021 un niveau record de 83 milliards de dollars, selon le rapport publié jeudi par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Ce montant représente plus du double du total enregistré en 2020, alors que la pandémie de Covid-19 a pesé lourdement sur les flux d’investissement vers le continent.

Malgré cette forte croissance, les flux d’investissement vers l’Afrique n’ont représenté que 5,2% des IDE mondiaux, contre 4,1% en 2020, souligne la CNUCED.

La plupart des pays d’Afrique ont connu une hausse modérée des IDE en 2021. Environ 45% du total est lié à une transaction financière intra-entreprise en Afrique du Sud.

«Si nous excluons cette transaction, l’augmentation des flux d’IDE vers l’Afrique, tout en restant positive, serait plus conforme à ce que nous avons observé dans d’autres régions en développement », a déclaré James Zhan, Directeur de la division de l’investissement et des entreprises de la CNUCED.

En termes de sous-régions, le rapport note que l’Afrique australe, l’Afrique de l’Est et l’Afrique de l’Ouest ont vu leurs flux d’investissement augmenter, tandis que ceux destinés à l’Afrique centrale sont restés stables et que l’Afrique du Nord a enregistré une baisse.

Selon la CNUCED, les plus gros détenteurs d’actifs étrangers en Afrique sont restés européens, avec en tête les investisseurs du Royaume-Uni (65 milliards de dollars) et de la France (60 milliards de dollars).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer