L’ éclairage de la DGSN sur les 8 touristes retenus à l’Aéroport Mohamed V de Casablanca .

Un certain nombre de médias ont rapporté le refus des autorités marocaines, d’autoriser huit touristes étrangers à entrer sur le territoire national, et de les expulser en tant que migrants clandestins dans des circonstances qu’ils jugeaient inhumaines

Dans ce contexte, la Direction Générale de la Sûreté Nationale, à confirmé avoir ouvert une requête sur le sujet:

« Le 30 mars dernier, huit citoyens de nationalité européenne sont arrivés sur un vol en direction de l’étranger avec une compagnie étrangère à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca sans passeports, avec seulement des cartes d’identités nationales. Or, ces voyageurs qui voyageaient individuellement et non collectivement, ne pouvaient pénétrer sans leurs passeports, et que c’est l’agence responsable de ce voyage qui en est responsable.

Sur la base de ces données, et en application des dispositions légales relatives à l’entrée des étrangers au Maroc, ajoute le communiqué de la DGSN, les huit passagers ont été maintenus dans des conditions normales dans la zone de l’aéroport, en attendant leur expulsion par le premier vol à destination de leur pays, en notant que les normes adoptées par l’Organisation internationale pour l’aéronautique, stipule dans ce cas, que c ‘est la compagnie aérienne qui en est responsable envers ses passagers, qui ne sont pas admis sur le territoire national de l’Etat d’accueil

La Direction Générale de la Sûreté Nationale, renouvelle son intention, pour souligner que toutes les actions initiées par ses services, concernant les voyageurs mentionnés précédemment, avaient été dans le respect total des contrôles juridiques et réglementaires liés à l’accès des étrangers au Maroc
La DSGN, est également soucieuse de rappeler que les services concernés n’ont reçus aucune doléance parvenue de la part de la représentation diplomatique  au Maroc, contrairement  à ce qui a été diffusé par les médias à ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button