INTERVIEW: LE PRÉSIDENT DE COSTA RICA CONNAIT LE MAROC PLUS QUE PERSONNE, APPUIE L’INTÉGRITÉ TERRITORIALE DU MAROC, AIME MARRAKECH ET LA NOURRITURE MAROCAINE ET SALUE LE LEADERSHIP DE SM LE ROI MOHAMMED VI

HIBAPRESS-RABAT-D’aprèsM24

Le président de Costa Rica, Rodrigo Chaves, s’est félicité de l’excellence des relations d’amitié distinguée qui unissent le Maroc et Costa Rica et salué le leadership « très fort » de SM le Roi Mohammed VI en matière de démocratie, des droits de l’Homme et de préservation de l’environnement.

Dans une interview accordée à la chaine d’information marocaine M24, diffusée lundi dernier, M. Rodrigo Chaves a réitéré par la même occasion le soutien de son pays à une solution pacifique au différend sur le Sahara dans le cadre de l’intégrité territoriale du Royaume.

Voici le texte intégral de l’interview de M. Rodrigo Chaves:
Question :

Dans le message de félicitations qu’Il vous a adressé, Sa Majesté le Roi a manifesté sa détermination à œuvrer de commun accord avec vous pour consolider les relations distinguées d’amitié qui existent entre les deux peuples. Il a également exprimé sa détermination à jeter les bases d’une coopération constructive de coopération dans l’intérêt des deux peuples amis. Quelle réponse, M. le Président, donnez-vous à cette détermination de Sa Majesté ?

Réponse :

Tout d’abord, un salut très cordial au peuple du Maroc, mais surtout à Sa Majesté Mohammed VI. Je suis honoré que Sa Majesté m’a adressé Ses félicitations suite à mon élection à la présidence. Le Maroc est en effet un très grand pays, avec une longue histoire. Je vous disais que j’adore la ville de Marrakech, la nourriture et toutes ces belles choses que vous avez, et évidemment c’est un pays important dans l’histoire du monde, très important. Qu’avons-nous en commun ? un attachement profond pour le respect des droits de l’Homme et pour être de bons citoyens du monde.

Dans le cas du Maroc, il y a un énorme potentiel touristique et agricole. La même chose pour Costa Rica. Nous sommes un petit pays de cinq millions d’habitants, au Maroc vous en avez 36 millions.

En plus d’être très honoré que Sa Majesté le Roi a envoyé le Chef du Gouvernement au Costa Rica pour mon investiture, je vois avec beaucoup d’enthousiasme et d’espoir que nous pouvons établir des relations culturelles et économiques et oeuvrer ensemble dans le concert des nations, pour faire avancer nos intérêts communs, car malgré le fait que nous soyons loins géographiquement, je crois que notre amitié nous donnera beaucoup d’avantages.

Question :

Le Costa Rica avec le bon déroulement des dernières élections, est devenu un modèle démocratique de la région. Lors de la cérémonie de passation de pouvoirs, SM le Roi a été représenté par le Chef du Gouvernement, ce qui reflète l’intérêt du Royaume de renforcer davantage les relations de coopération avec le Costa Rica.

De votre point de vue, quels sont les moyens susceptibles de raffermir davantage ces relations ?

Réponse :

Tout d’abord la coopération internationale. Nous travaillons ensemble, le Maroc et le Costa Rica dans le centre de développement de l’organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), qui est l’organisation chargée de promouvoir les meilleures politiques publiques dans le monde et les partager, nous y travaillons bien. Nous avons tous les deux un énorme potentiel touristique. Le Costa Rica et le Maroc sont deux endroits très beaux, mais ils sont très différents, vous avez le Sahara, vous avez la Méditerranée, vous avez l’histoire de cette nation arabe. Nous avons les montagnes, les jungles et les plages tropicales. Nous devrions investir et voyager d’un endroit à l’autre.

Nous avons des agricultures très différentes. Au Maroc, il y a des dattes exquises pour El Iftar avec une bonne soupe de lentilles. Quelle merveille ! Et le Costa Rica a des ananas, des mangues, des bananes. Ce sont des fruits exotiques pour tout le monde.

Nous avons besoin de plus de commerce bilatéral, de plus d’investissements croisés, des investissements étrangers directs. Il existe des groupes touristiques au Maroc qui peuvent investir au Costa Rica, en plus de continuer à collaborer dans la partie culturelle et diplomatique. Une relation gagnant-gagnant dans le cadre de la coopération sud-sud.

Question :

Le Maroc et le Costa Rica sont leaders dans leurs régions respectives en matière de consolidation des Droits de l’Homme, migration, environnement, tourisme et agriculture. Prenant en compte leurs potentialités, le Maroc et le Costa Rica sont-ils appelés à élever les relations commerciales et économiques au niveau des excellentes relations politiques?

Réponse :

Sans aucun doute, (Le Costa Rica et le Maroc) sont deux pays qui partagent les valeurs de consolidation des droits de l’Homme et de la démocratie. Les deux pays attachent une grande importance à l’environnement. Le leadership de Sa Majesté Mohammed VI est très fort. Je crois que le Costa Rica avec le Maroc et les amis que nous avons en commun : l’Union européenne, l’Espagne et les autres pays démocratiques de la région, je crois que la seule chose à faire est de déployer plus d’efforts dans une relation, qui est déjà très forte dans le domaine diplomatique, mais qui devrait être encore plus forte dans les domaines culturel, politique, économique, d’exportation, d’investissement et de tourisme. Nous sommes déjà dans le monde moderne. Le Maroc, comme le Costa Rica, sont des pays qui se modernisent très rapidement et nous voulons établir des relations mutuelles d’intérêt.

Question :

M. le Président, le Maroc, avec sa position géostratégique, peut devenir la porte d’entrée du Costa Rica vers l’Afrique. Et quand on parle de l’Afrique, on parle de 1,3 milliard d’habitants, et de la même manière, le Costa Rica peut être la porte d’entrée du Maroc vers tout le continent latino-américain, et tout particulièrement vers l’Amérique centrale.

Comment les deux pays peuvent-ils parvenir à avancer sur cette voie ?

Réponse :

Absolument. Je disais auparavant que le Maroc est un grand pays de 36 millions d’habitants, alors que l’Afrique est un continent presque de la taille de la Chine ou de l’Inde. Certes, il y a des problèmes dans certaines régions d’Afrique, mais cela ne signifie pas que nous devons sous-estimer ces marchés. Idem pour le Maroc et l’Amérique Latine. L’Amérique latine est un marché émergeant avec un revenu par habitant moyen-supérieur. Dans de nombreux pays, il y a des consommateurs sophistiqués, des groupements d’entreprises puissants au Mexique, au Brésil, etc. Et le Costa Rica, qui est située en plein centre de cette région, pourrait être la porte d’entrée du Maroc vers les Amériques, tout comme le Maroc pourrait être la porte d’entrée à cet énorme continent.

Je vais vous donner un exemple. Le Costa Rica a un accord de libre-échange avec presque tous les pays de la région, notamment le Mexique, les États-Unis et le Canada. Les Marocains pourraient s’installer au Costa Rica et exporter vers les États-Unis, le Canada et le Mexique sans payer de droits de douane vers ces marchés avec un accès préférentiel.

Nous nous ouvrons également aux pays d’Amérique du Sud, à l’Alliance du Pacifique et à partir de là nous voulons entrer dans le fameux accord commercial CPTPP, qui est l’initiative commerciale avec l’Est du monde que sont les pays de l’ASEAN, Indonésie,Thaïlande, Vietnam, Cambodge, Japon, Nouvelle-Zélande etc… Nous pouvons donc être la porte d’entrée pour ces grands marchés dotés d’un énorme potentiel.

Question :

Partant de sa conviction en tant que pays prônant la paix et la stabilité dans le monde, le Costa Rica a toujours eu une position très positive en faveur de l’intégrité territoriale du Maroc. Que pouvez-vous nous dire à ce propos ?
Réponse :

Écoutez, pour les gens du Maroc qui ne connaissent pas le Costa Rica pour une raison quelconque, je crois que le Costa Rica est le seul pays au monde qui n’a pas d’armée, qui n’a pas de marine de guerre, qui n’a pas d’infanterie, qui n’a pas de force aérienne, qui n’a pas de forces spéciales. Nous n’avons pas un seul navire de guerre, un seul char, un seul avion militaire. Même pas un. Le Costa Rica est donc un pays qui a été un exemple de coexistence pacifique avec nos voisins, mais aussi en interne. Ce que nous avons fait, c’est un appel à une solution pacifique et diplomatique en faveur d’une intégrité territoriale de tous les pays. La marque Costa Rica est une marque précieuse, car c’est un pays qui donne l’exemple. Et dans le cas du Maroc, nous n’allons pas faire d’exception, nous cherchons des solutions pacifiques aux différends qui peuvent exister dans le monde et en ce sens nous l’appuyons.

Question :

M. le Président, comment voyez-vous l’avenir des relations entre le Royaume du Maroc et le Costa Rica ?
Réponse :

Comme une grande opportunité pour laquelle nous devons travailler plus et mieux. Dans laquelle nous devons investir plus de temps et d’efforts. Ce fut un honneur de recevoir le chef du gouvernement que j’ai chargé de transmettre un salut très cordial, très très cordial, à Sa Majesté Mohammed VI. Alors j’adresse un remerciement très personnel à tous les Marocains et allons de l’avant!. Je pense que le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord devraient venir en Amérique et que l’Amérique devrait aller vers ces pays extraordinaires.

Que Dieu protège Sa Majesté. Que Dieu protège tout le peuple du Maroc, surtout qu’il vous bénisse avec la paix, la prospérité, le travail et les opportunités, parce que vous avez déjà un pays impressionnant, et que vous parveniez vous-mêmes à générer la prospérité que le peuple marocain mérite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer