Réinstallation de groupe d’animaux dans divers parcs et réserves du Royaume.

En ce début du mois d’Avril, la direction régionale des eaux et forets et de la lutte contre la désertification du grand Atlas, à commencée le transfert de plusieurs groupes d’animaux de type de cerfs de berberie, et de cerf Sika sauvage de Marrakech vers plusieurs parcs et réserves du Royaume, dans le but de préserver le système écologique du Royaume.

 

Pour rappel, la première réintroduction du cerf de berbérie au Maroc dans la réserve de faune de Kissarit dans la région de Taza, à débutée en 1983 à partir des animaux capturés en Tunisie.

 

Cette opération consiste à transporté 64 espèce d’animaux, dont 64 animal de type cerfs Sika sauvage où cerf des plaines, 43 cerfs de berbérie, ont pris le chemin du parc naturel de Tazekka dans la région de la ville de Taza, 20 cerfs et 18 cerfs de berbérie ont été mis à la disposition de la réserve de Sakiat Yaacoubia de Kalaat Sraghna, et 44 cerfs pour celle de Mhammid El Ghizlane plus au sud.

La direction régionale des eaux et forets par ce processus, vise à promouvoir les parcs nationaux et les réserves ainsi que les zones protégées, de ces variétés d’animaux pour sa réinstallation à l’horizon de sa reproduction, afin de protéger cet héritage naturel national.
Dans ce contexte, l’opération selon les responsables du département de Abdeladim Lhafi, est conforme aux conventions pour la protection, et la conservation de la diversité biologique, parmi lesquelles ces types de variétés animales marocaines, qui vise à consolider sa présence dans les éspaces de ces zones protégées, à travers les programmes de sa réinstallation au niveau national.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button