EN RÉPONSE AUX 618 COMMUNIQUÉS « MILITAIRES » DU polisario, LE MAROC VA-T-IL RÉCUPÉRER LES 15 KM RESTANT « NEUTRES » AVEC L’ALGÉRIE?

HIBAPRESS-RABAT-Ismaïl Boyakoubi –

L’ancien chef du front polisario Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud s’est interrogé sur le parti qui est actuellement en difficulté après les pertes successives des locataires de Rabouni sur le terrain, malgré les tentatives de dissimulation par des rapports illusoires, dont le nombre atteint plus de 600 communications (militaires).

Ould Sidi Mouloud a déclaré que les rapports militaires du polisario ont atteint le nombre de 618, et dans chaque rapport, le front déclare que ses unités ont infligé de lourdes pertes à l’Armée Royale Marocaine, ajoutant que tout pays qui subit ce montant de « pertes » a le droit de prendre toutes les mesures appropriées pour réduire ses pertes.

Et l’ancien chef du front polisario d’ajouter, dans un post sur son compte officiel sur le site « Facebook », en disant : « Et si le Maroc croyait aux rapports du front militaire, il déciderait sans hésitation de bloquer d’où les vents violents apportent des « pertes » subies par ses forces

Ould Sidi Mouloud a poursuivi en disant: «On sait que les centres de soutien aux unités du polisario sont à l’intérieur du territoire algérien, et même les combattants viennent d’Algérie, où leurs familles sont dans les camps de Tindouf, et on sait que les frontières tracées par l’Algérie avec le polisario il y a près de deux ans sont proches des « 50 » km Marocaines.

C’est la frontière de la Région avec l’Algérie. Parmi eux, plus de 35 km sont couverts par la ceinture défensive marocaine du côté de Mahbas, ce qui signifie que « la porte » d’où viennent les « lourdes pertes » du Maroc ne dépassent pas 15 km. Les frontières restantes avec les terres algériennes n’étaient pas couvertes par la ceinture défensive marocaine s’étendant du point dit « Rincon » à « la jonction de la frontière algéro-mauritanienne avec la région ».

L’ancien chef du front polisario s’est demandé : Et si le Maroc annonçait qu’il allait récupérer les 15 km en question, il couvrira alors le reste des frontières avec l’Algérie, celle-ci se retrouvera entre deux options douloureuses : la première est d’engloutir le polisario et de le désarmer, ce qui n’est pas plus utile pour elle, en raison de l’impossibilité de prouver qu’une balle tirée de l’intérieur du territoire algérien contre une cible marocaine n’est pas une balle algérienne, et la deuxième option est de déclarer injustement la guerre au Maroc, étant donné que le Maroc n’a envahi aucun pouce du territoire algérien au moment ou l’Algérie clame matin et soir qu’elle n’a aucune ambition au Sahara et qu’elle n’est pas partie au conflit.

Ould Sidi Mouloud a conclu en disant que si le Maroc exécute cette donnée, le monde se dépêchera de trouver une solution au conflit avant qu’il ne se transforme en une boule de neige qui entrainera tout le monde, au nord, à l’est et au sud, et que la crise mondiale s’aggrave au-delà de ce qui est déjà en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button