PRÉSIDENTIELLES SANS LIMITE D’AGE: MUSEVENI SUR LES TRACES DE BOUTEFLIKA

Le chef de l’État ougandais Yoweri Museveni a ratifié la semaine dernière la loi lui permettant d’être à nouveau candidat en 2021, « Le président a donné son consentement au projet de loi et il a maintenant force de loi », a déclaré ce mardi un porte-parole du président ougandais, Don Wanyama, officialisant ainsi la ratification du texte. Cette réforme constitutionnelle très controversée, qui supprime l’âge limite fixé jusqu’alors à 75 ans pour être élu président, avait été approuvée le 20 décembre dernier par le Parlement par 315 voix contre 62, et deux abstentions.Le texte réintroduit une limite au nombre de mandats présidentiels, qui avait été supprimé en 2005 mais cette limite, fixée à deux mandats, n’entrera en vigueur qu’après la prochaine élection, ce qui pourrait permettre à Museveni de se présenter à nouveau à deux reprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button