PROTECTION SOCIALE : LE MINISTRE FAOUZI LAKJAA RASSURE

HIBAPRESS-RABAT

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Forum Mondial de la Protection Sociale, organisé par la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), à travers sa Branche Prévoyance, CDG Prévoyance en charge de la CNRA et du RCAR et en partenariat avec la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale, la Caisse Marocaine des Retraites et la Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraite, est considéré comme l’événement international le plus important dans le domaine de la sécurité sociale.

Le Forum, qui se tient tous les trois ans, réunit plus de 1.200 participants venus de 150 pays, avec pour objectif d’examiner les stratégies de réformes des systèmes de sécurité sociale et d’échanger sur les standards et solutions innovantes en la matière.

Dans ce contexte et Avant hier lundi donc  à Marrakech, le ministre Délégué auprès de la ministre de l’Economie et des finances, Chargé du Budget Fouzi Lekjaa a souligné, dans une allocution prononcée lors d’un panel intitulé « Vers la Protection Sociale pour tous : L’approche Marocaine », qui s’inscrit dans le cadre de ce Forum Mondial de la Protection Sociale (24-28 octobre), que la réforme de la Protection Sociale se veut le couronnement de la politique sociale clairvoyante initiée depuis le début du règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI :

« Cette dynamique a conduit à une amélioration considérable des conditions de vie des citoyens. Le taux de pauvreté absolue a ainsi nettement reculé depuis 2001 pour ne représenter que 1,4% en 2019 ».

Afin de consolider ses acquis, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a fixé l’agenda, le contenu et les contours de la réforme de la Protection Sociale à l’occasion de l’ouverture de la Première Session de la 2ème année législative de la 10ème législature. Cette démarche a donné lieu à une loi-cadre qui constitué une feuille de route véritable pour cette réforme.

Lekjaa a relevé que le coût global de la réforme de la Protection Sociale, « un investissement dans le capital humain et dans le développement économique et social du pays », est estimé à 51 Milliards de Dirhams, dont 14 MMDH pour la généralisation de l’AMO, 19 MMDH pour la généralisation des allocations familiales, 17 MMDH pour les retraites et 1 MMDH pour le système des indemnités pour perte d’emploi.

La moitié de ce budget sera assurée par les régimes contributifs de Protection Sociale, alors que l’autre moitié, soit près de 26 MMDH, proviendra du budget de l’Etat. Cette réforme de grande-envergure interpelle d’autres réformes beaucoup « plus complexes ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button