LES ENTREPRISES AU MAROC DIRIGÉES PAR DES FEMMES : DAKHLA-LAAYOUNE OU LA PART FÉMININE EST PLUS IMPORTANTE QUE LES AUTRES RÉGIONS

HIBAPRESS-RABAT-COMMUNIQUÉ

La Directrice exécutive de l’Observatoire Marocain de la Très Petite et Moyenne Entreprise (OMTPME) Amal Idrissi, a indiqué, hier mardi à Casablanca, que seulement 16,2% des entreprises sont dirigées par des femmes.

En effet, l’Observatoire a mené dans cette édition une étude sur l’entrepreneuriat féminin, la première du genre au Maroc qui a ainsi couvert la quasi-exhaustivité des entreprises recensées dans sa base consolidée totalisant 567.041, en plus des auto-entrepreneurs au nombre de 49.160. Elle a aussi utilisé un algorithme de Machine Learning qui a permis de prédire le genre du dirigeant de l’entreprise à partir de son prénom, contournant ainsi le problème du manque de données.

Les résultats de l’étude montrent que seulement 16,2% des entreprises sont dirigées par des femmes.

Ce pourcentage se décompose comme suit :
• 14,6% pour les entreprises Personnes Morales
• 16,3% pour les entreprises Personnes Physiques
• 25,5% pour les auto-entrepreneurs.

L’analyse par catégorie d’entreprises révèle qu’en 2019, 15,4% des micro-entreprises sont dirigées par des femmes, contre 13,1% pour les grandes entreprises

Au niveau sectoriel, il ressort que les sections de la « Santé humaine et action sociale » (Activité des médecins généralistes, Pratique dentaire, etc.), des « Autres activités de
services » (Coiffure et soins de beauté, Blanchisserie-teinturerie, etc.) et de l’«
Enseignement » enregistrent les parts les plus importantes de l’entrepreneuriat féminin soit environ 40%, 32% et 30% respectivement.

Au plan régional, il est observé que l’entrepreneuriat féminin présente des écarts importants. Ainsi, les régions de Dakhla-Oued Eddahab et Laâyoune-Sakia El Hamra recensent des parts relativement importantes des entreprises dirigées par des femmes soient respectivement 28,2% et 26,8% de l’ensemble des entreprises de ces deux régions, cette proportion étant de 16,9% pour Casablanca-Settat et Marrakech-Safi.

Le nombre des effectifs déclarés par les entreprises dirigées par des femmes a affiché en 2021 une progression de 3% après un repli de 3,3% en 2020, sans pour autant retrouver son niveau d’avant la crise pandémique, ou moins de 24% des auto-entrepreneurs (AE) enregistrés en 2021 sont des femmes

Par ailleurs, la répartition des AE enregistrés par genre confirme la prédominance des hommes avec une part s’établissant autour de 76%. Les enregistrements à ce statut en 2020 ont triplé, par rapport à 2019, autant pour les hommes que les femmes.

L’analyse croisée du nombre des AE enregistrés par région et par genre montre la prédominance des hommes dans toutes les régions. Toutefois, la part des AE féminins est plus importante dans les provinces du sud, plus particulièrement la région de Dakhla-Oued Eddahab où elle s’est établi à 38,5%.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer