DÉSORMAIS, LE MINISTRE DE LA JUSTICE ADOPTE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE POUR STOPPER LA POLYGAMIE

HIBAPRESS-RABAT

Le ministère de la Justice s’apprête à durcir les conditions d’autorisation de la polygamie, en adoptant une plateforme numérique pour suivre les affaires de mariage et de divorce, dans une démarche qui, selon le ministère, vise à prévenir la fraude.

Lors de la discussion du sous-budget de son ministère à la Chambre des Représentants, le ministre Marocain de la Justice Abdellatif Wahbi a déclaré que la nouvelle plateforme « mettra fin au temps de la liberté », faisant référence à certains couples qui arnaquent pour l’obtenir.

Le responsable Marocain a expliqué que la plateforme numérique, qui devrait être lancée en décembre prochain, permettra au ministère de la Justice de suivre « avec précision » les affaires de mariage et de divorce depuis la date d’autorisation de mariage jusqu’au décès, car il arrive que l’on trouve une personne après sa mort épouser plus d’une femme, ce qui entraîne la perte de leurs droits et des droits de leurs enfants.

Il a poursuivi : « A l’ avenir, il sera strict d’accorder l’autorisation de se marier pour la deuxième fois, et il faudra que ceux qui demandent l’autorisation retournent devant le Juge, qui les soumettra à une procédure sur les motifs de la demande d’autorisation de se marier pour la deuxième fois, et que la personne concernée soit mariée ou divorcée, afin de mettre fin à l’anarchie. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button