Haut-Commissariat au Plan: Le Budget Economique Prévisionnel 2018

Le Budget Economique Prévisionnel 2018 présente une révision du budget économique exploratoire publié au mois de juillet 2017. Il s’agit d’une nouvelle estimation de la croissance de l’économie nationale en 2017 et d’une révision de ses perspectives en 2018 et leurs effets sur les équilibres macroéconomiques interne et externe.

L’élaboration du présent budget tient compte des perspectives économiques mondiales, élaborées par les différents organismes internationaux, notamment le FMI, l’OCDE, la Commission Européenne et la Banque mondiale. Ce budget tient compte également des données de la comptabilité nationale, des résultats des enquêtes trimestrielles et des travaux de suivi et d’analyse de conjoncture menés par le Haut-commissariat au Plan. Il se base aussi sur les données monétaires issues de Bank Al Maghrib, des données sur les finances publiques fournies par la direction du budget et la direction du Trésor et des finances extérieures relevant du Ministère de l’économie et des finances et des statistiques des échanges extérieurs fournies par l’office des changes.

Les perspectives économiques nationales en 2018 sont de nature à tenir compte, en plus de l’évolution économique nationale et internationale, des hypothèses portant sur l’évolution de la campagne agricole 2017-2018 et sur les nouvelles mesures et dispositions annoncées dans la Loi des Finances 2018.

Principaux indicateurs macroéconomiques en 2017 et en 2018

• Décélération de la croissance économique, passant de 4% en 2017 à 2,8% en 2018;

• Repli de la valeur ajoutée du secteur primaire de 1,3% en 2018 au lieu d’une hausse de 13,6% en 2017;

• Légère reprise du rythme de croissance des activités non agricoles, passant de 2,8% en 2017 à 2,9% en 2018;

• Hausse de l’inflation, exprimée par le niveau général des prix, passant de 0,2% en 2017 à 1,5% en 2018;

• Maintien du déficit commercial à un niveau élevé, passant de 17,8% du PIB en 2017 et 18,2% en 2018;

• Repli du taux d’épargne nationale, passant de 28,9% du PIB en 2017 à 28,4% en 2018 ;

• Maintien du taux d’investissement à 33,3% du PIB en 2017 et 33,2% en 2018;

• Aggravation du besoin de financement de l’économie, passant de 4,4% du PIB en 2017 à 4,8% en 2018;

• Allégement du déficit budgétaire, passant de 4% du PIB en 2016 à 3,5% en 2017 et 2018;

• Légère accentuation du taux d’endettement global, passant de 81,6% du PIB en 2017 à 82,3% en 2018. Celui du Trésor serait d’environ 65,1% du PIB en 2017 et 65% en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button