Le vaisseau spatial Orion de retour sur Terre au terme de la mission lunaire Artemis 1

Hibapress / Radio-Canada

Après avoir séjourné en orbite autour la Lune, le vaisseau Orion de la NASA a amerri dimanche dans l’océan Pacifique au terme de la mission Artemis 1 qui, en un peu plus de 25 jours, a permis de préparer le retour des êtres humains à la surface de notre satellite au cours des prochaines années.

La capsule, qui ne comportait pas d’astronaute à bord pour ce vol-test, est rentrée dans l’atmosphère terrestre à une vitesse d’environ 40 000 km/h et a ensuite été ralentie dans sa vertigineuse descente par une série de parachutes, selon des images en direct de la NASA.

Le vaisseau doit désormais être récupéré et placé à bord d’un navire de la marine américaine au large de l’île mexicaine de Guadalupe.

Les équipes récupéreront Orion et tenteront aussi de retrouver le matériel largué lors de l’amerrissage, y compris le couvercle avant et les trois parachutes principaux.

Cette dernière étape de la mission Artemis 1 est cruciale, surtout pour le bouclier thermique. Lors de son entrée dans l’atmosphère, ce bouclier devait être en mesure de résister à une température de 2800 degrés Celsius.

La capsule Orion a été propulsée dans l’espace le 16 novembre dernier par la fusée Space Launch System (SLS) après de nombreux retards liés à des problèmes techniques et à des conditions météorologiques défavorables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer