IL A TOURNÉ SA LANGUE 07 FOIS DANS SA BOUCHE : LA DERNIÈRE SORTIE MÉDIATIQUE DE TEBBOUNE, UNE AFFIRMATION DE LA PRINCIPALE RESPONSABILITÉ DIRECTE DE L’ALGÉRIE DANS LE CONFLIT DU SAHARA MAROCAIN

HIBAPRESS-RABAT

Les récentes déclarations du président algérien Abdelmadjid Tebboune ont constitué une affirmation de la responsabilité de l’Algérie dans la prolongation du conflit sur le Sahara Marocain, comme l’a dit littéralement Tebboune : “Nous n’abandonnerons pas le Sahara, quel qu’en soit le prix”.

Le discours du président algérien, qu’il a prononcé devant ses gouverneurs, renouvelle le “serment d’allégeance” aux rituels d’hostilité répétés et absurdes au Maroc, et expose les prétentions du palais El Mouradia à limiter le conflit fabriqué sur le Sahara Marocain entre le Royaume et une fragmentation des séparatistes et une menace contre le Maroc de faire de la question du Sahara une question de « vie ou de mort » pour l’état militaire algérien.

Si toutes les résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU ont affirmé et même exhorté l’Algérie à s’engager activement dans la série de négociations avec le Maroc pour mettre fin à ce conflit prolongé et artificiel, et malgré les tentatives de l’Algérie d’échapper à ses responsabilités historiques, la récente sortie de Tebboune a levé un voile derrière lequel les militaires de l’ancien Empire Ottoman (Algérie) était occultée.

En répétant les cycles de la guerre froide tels que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, révélant les ambitions stratégiques du palais El Mouradia dans la région.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer