TRISTE ALGÉRIE ! QUAND TEBBOUNE DÉFEND DES CAUSES PLUS GRANDES QUE SA TAILLE

HIBAPRESS- Mohamed Manfalouti

Il semble que la tendance haussière réalisée par la sage diplomatie Marocaine dans le traitement du dossier de notre question Nationale pour le Sahara Marocain ait éparpillé les papiers du régime militaire, qui pariait sur une façade atlantique.

Tebboune, devenu fou, est sorti pour dire au peuple algérien que son régime, déjà en ruine, n’abandonnera pas le polisario et restera un défenseur de celui-ci et de sa thèse séparatiste, fourrant son nez dans toutes les petites choses et les grosses apparence de leadership artificiel, oubliant ou inconscient des enjeux de son pays avec ses crises internes économique, juridique et sociale.

Après sa récente sortie, Tebboune a prouvé avec des preuves concluantes que son pays est une partie principale dans ce conflit fabriqué.

La disgrâce de Tebboune et sa danse ne sont que la traduction littérale de l’ampleur de l’hostilité du régime militaire envers le Maroc et sa juste Cause, et cette danse est une manœuvre de sa part pour exporter ses crises internes du fait de la situation économique et sociale désastreuse qui frappe le pays du gaz, en raison de la course aux armements de l’armée et de ses dépenses qui l’alourdissent et appauvrissent son peuple, outre le coût financier élevé de l’adoption du front de la honte et de sa défense avec de l’argent et des armes, et la création de pré – payé l’opinion publique interne et externe pour promouvoir des erreurs et discréditer le Maroc en termes de droits de l’homme, de politique et d’économie.

On peut lui dire : « Le Maroc est dans son Sahara et le Sahara est dans son Maroc, et plusieurs pays du monde accélèrent le rythme en reconnaissance de la Marocanité du Sahara, et les projets de développement et de renaissance économique et sociale ont trouvé leur chemin, pavant des routes, et construisant des installations, des usines, des ports, des voies ferrées et des autoroutes avec une sage diplomatie Marocaine sous la Direction Eclairée de SM le Roi Mohammed VI qui travaille en silence, ou pourtant il a tendu la main plus d’une fois au régime algérien en vain…

On peut encore dire à Tebboune que « Le Maroc est revenu avec force au sein de sa famille africaine, et a ainsi coupé l’herbe sous les pieds de votre régime délabré, devenu fou du fait du déclin de son influence dans le des profondeurs de l’Afrique en faveur de l’investissement marocain politiquement, socialement et économiquement dans une formule gagnant-gagnant, contrairement à votre système nul et non avenue qui est resté pendant des décennies sur une politique d’achat de voix avec l’argent du peuple provenant des revenus du pétrole et du gaz.

Cette danse Tebbounienne est une réaction naturelle d’un homme qui a tout perdu dans une cause sur laquelle il pariait sans cesse comme l’incarnation de sa politique coloniale expansionniste, c’est-à-dire une compétition internationale pour le produit algérien, sans moindre résultat au moment ou le Maroc ouvrira la porte de l’Europe au Nigéria, puis continuera l’ouverture de consulats et d’ambassades successifs tant à Rabat, Laàyoune et Dakhla.

Cette danse de Tebboune n’est que du marketing médiatique grand public, en créant un ennemi imaginaire pour chatouiller les sentiments du peuple algérien qui est pleinement conscient du style manipulateur du régime militaire, créateur et source de crises…

A toi, Tebboune, on dis : “Qui t’a donné le droit de défendre des dossiers qui sont à l’origine plus gros que ta taille ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer