CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET DES CONSEILLERS : CRÉATION D’UNE FONDATION DES ŒUVRES SOCIALES POUR LEUR PERSONNEL ET LEURS RETRAITÉS

HIBAPRESS-RABAT

Charité ordonnée commence par soi-même et c’est ainsi que les Deux Chambres ont pensé faire un geste louable envers leur personnel et leurs retraités en leur offrant la possibilité de fonder une Fondation qui puisse leur être utile pour de bon

C’est ainsi que la Chambre des Représentants a adopté à l’unanimité des voix, une proposition de loi portant création et organisation de la Fondation des œuvres sociales du personnel et des retraités des deux Chambres du Parlement, ainsi qu’un projet de loi relatif au Code du commerce. L’adoption a eu lieu lors de deux séances législatives présidées par M. Rachid Talbi El Alami, Président de la Chambre des Représentants, en présence de M. Mustapha Baïtas, ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du Gouvernement.

Durant la première séance, les députés ont adopté à l’unanimité des voix une proposition de loi portant création et organisation de la Fondation des œuvres sociales du personnel et des retraités des deux Chambres du Parlement, qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Instructions Royales visant à prendre soin du capital humain, étant donné que ce dernier est d’une importance majeure et contribue effectivement à l’amélioration du productivité dans la fonction publique.

La proposition de loi adoptée a pour but de développer les prestations sociales rendues aux employés et retraités du Parlement, notamment en ce qui concerne l’habitat, la couverture médicale complémentaire, la création d’un régime de pension complémentaire, la mise en place d’espaces sociaux, récréatifs, et culturels et la fourniture de crédits de consommation et immobiliers, ainsi que d’autres services banquiers à des conditions préférentielles exceptionnelles.

La création d’une telle fondation sociale devrait jeter les bases d’une action sociale réelle qui contribuera au développement de la gestion de l’action sociale selon les méthodologies modernes, en adoptant une approche de gestion institutionnelle professionnelle au lieu du volontariat.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer