Le « Prix de l’Enseignant de l’Année » récompense les 9 lauréats de sa 4ème édition

Hibapress

La cérémonie de remise du Prix de l’Enseignant de l’Année, dans sa 4ème édition, a eu lieu dimanche au musée Mohammed VI de la civilisation de l’eau à Marrakech, sous le thème « Valorisation, motivation et hommage ».

Présidée par le ministre de l’éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, en présence du Wali de la région de Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, la Vice-présidente de la Fondation Zahid, Souad Zahid, la présidente de l’Association des Amis de l’École Publique (AAEP), Laila Benslimane, des directeurs d’Académies régionales d’éducation et de formation (AREF), des élus locaux et régionaux et des cadres et acteurs éducatifs, cette cérémonie vise à valoriser l’excellence, favoriser l’innovation et rendre hommage aux enseignantes et enseignants qui œuvrent à la construction de l’avenir de notre société.

Intervenant à l’ouverture de cette cérémonie, M. Benmoussa a souligné que l’organisation de ce prix vise à consacrer la culture de la reconnaissance et encourager les initiatives innovantes au sein de l’école marocaine, mettant l’accent sur la dynamique créée par ce prix qui traduit l’ouverture du système éducatif sur des partenaires, qui sont soucieux de promouvoir la qualité de l’enseignement au Maroc.

Etant donné le rôle vital de ce genre d’initiatives, la Feuille de route 2022-2026 relative à la réforme du système éducatif accorde un grand intérêt aux partenariats dans le cadre de la promotion de la qualité de l’enseignement, a-t-il ajouté, se félicitant de la qualité des projets de classe présentés par les candidats dans les trois catégories, qui témoignent de l’importance du renforcement de l’innovation dans l’enseignement.

La promotion de la qualité des apprentissages représente une priorité et l’un des axes principaux sur lesquels ont insisté le Nouveau modèle de développement et la Feuille de route 2022-2026, a-t-il tenu à rappeler, relevant que la promotion de la qualité de l’éducation de façon à répondre aux récents développements, défis, et mutations socio-économiques et technologiques est de nature à investir dans le capital humain, promouvoir l’ascension sociale et redonner confiance en l’école publique.

Et de faire remarquer que l’encouragement des initiatives innovantes des cadres pédagogiques contribue indubitablement à l’instauration d’un environnement éducatif appropriée, de même qu’il traduit l’adhésion responsable du ministère dans la motivation des enseignants en vue de promouvoir leurs missions étant donné leur rôle essentiel dans la réalisation de « la renaissance éducative escomptée ».

Organisé par le Ministère de l’Éducation Nationale, du préscolaire et des Sports en partenariat avec la Fondation Zahid et l’Association des Amis de l’École Publique, le Prix de l’Enseignant de l’Année récompense les enseignants qui ont su mettre en œuvre les meilleurs projets de classe par des pratiques pédagogiques inspirantes à fort impact direct et mesurable sur les apprentissages.

Pour cette 4ème édition, 350 enseignants du cycle primaire ont posé leur candidature dans 3 catégories à savoir « École Publique », « Éducation Inclusive » et « IPSE », ce qui a permis à plus de 12.500 élèves de bénéficier du dynamisme engendré par ce concours.

Dans la catégorie « École Publique », le 1er prix a été remporté par Said Ouadou (AREF de Laâyoune-Sakia El Hamra) pour son projet de classe consistant en la réalisation d’un ensemble de projets artistiques et culturels (arts plastiques, journalisme, théâtre, ateliers d’écriture, poésie, réalisation d’un magazine, la cuisine …) présenté lors d’un événement scolaire.

Le 2è prix de cette catégorie est revenu à Rachid Laariouia (AREF de Marrakech-Safi), alors que Mme Hassna Bouchaâla (AREF de Souss-Massa) a remporté le 3ème prix de cette catégorie.

Dans la catégorie « IPSE », le premier prix est revenu à Meryem Imejjane (AREF de Laâyoune-Sakia El Hamra) pour son projet consistant en la création de supports oraux et écrits pour célébrer les mots et les idées.

Le 2è prix de cette catégorie a été remporté par Manal Allahia (Académie de Casablanca-Settat) pour son projet pédagogique de création d’un test pour l’obtention du permis de conduire avec Scratch alors que Youssef Erriani (AREF de Béni Mellal-Khénifra) a remporté le 3è prix pour son projet consistant à privilégier le raisonnement logique à la mémorisation des règles, des formules et des procédures pour cultiver une attitude positive à l’égard des maths.

S’agissant de la catégorie « Éducation Inclusive », le 1er Prix est revenu à Mohammed Laroussi (AREF de Laâyoune-Sakia El Hamra) pour son projet de classe consistant en l’intégration des élèves autistes par l’activité physique selon un programme individualisé.

Le 2è prix de cette catégorie est remporté par Mustapha Housni (AREF de Souss-Massa) tandis que le 3è prix est revenu à Fatima Moudou (AREF de Fès-Meknès).

Initié en 2019 par la Fondation Zahid en partenariat avec l’AREF de Marrakech-Safi et en coordination avec l’AAEP, le prix s’adressait aux enseignants de la Direction Provinciale du Haouz.

Devenu National en 2021, ce prix a pu démontrer sa capacité à mobiliser les acteurs éducatifs et les experts pédagogiques au profit de l’acte d’enseigner.

Une coopération dynamique et constructive entre l’institution et la société civile continue à faire de ce prix un rendez-vous annuel pour célébrer le métier d’enseignant à travers des femmes et des hommes dont l’engagement est inconditionnel.

La grande nouveauté de cette 4ème édition consiste en la remise au niveau des Académies régionales concernées, de 12 prix d’encouragement dans la catégorie « École Publique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button