RÉGULATION DES PRIX DES PRODUITS DE CONSOMMATION : NIZAR BARAKA POUR LA RÉFORME DU MARCHÉ DE GROS

HIBAPRESS-RABAT-MAP

La régulation des prix des produits de consommation est tributaire de la réforme du marché de gros et de la réduction de l’intervention des intermédiaires dans le circuit de la distribution, a affirmé, aujourd’hui mercredi à Rabat, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka.

Quelque 60 % des produits agricoles arrivent sur les marchés de gros, alors que les 40 % restants arrivent de manière illégale, ce qui entraine une hausse des prix de ces produits en raison d’une baisse de l’offre par rapport à la demande, a précisé M. Baraka qui était l’invité du Forum de la MAP, tenu sous le thème “Stress hydrique: les mesures prises et les perspectives d’avenir”.

Après avoir souligné que la spéculation sur les prix est inacceptable éthiquement puisqu’elle porte atteinte au pouvoir d’achat des citoyens et à l’économie de marché, le ministre a indiqué que le gouvernement a décidé d’agir avec fermeté pour faire face au monopole et à la spéculation dans les marchés nationaux, appelant à faire preuve d’esprit de citoyenneté et à la mobilisation de tous les intervenants pour assurer un approvisionnement normal des marchés nationaux en produits alimentaires.

Il a, dans ce sens, rappelé les mesures prises par le gouvernement pour garantir l’approvisionnement des marchés, dont l’annulation de la TVA, et la suspension des droits d’importation des bovins destinés à l’abattage ce qui contribue à la baisse des prix des viandes au détail.

Le ministre a aussi abordé les mesures relatives à la poursuite de la subvention par le gouvernement des prix du transport pour contribuera à la stabilité des prix des produits alimentaires impactés par l’inflation notamment à l’approche du mois de Ramadan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button