ONCA: nécessité d’une agriculture climato-intelligente

Hibapress

Le déploiement d’une agriculture climato-intelligente contribuerait à l’amélioration de la résistance aux effets du changement climatique, a affirmé le directeur général de l’Office national du Conseil agricole (ONCA), Jaouad Bahaji.

“A mon sens, le déploiement d’une agriculture climato-intelligente induira des changements fondamentaux notamment pour faire face aux changements climatiques. Elle est devenue la ‘nouvelle norme’ et nous avons fait le choix de se positionner dans ce créneau” a dit M. Bahaji dans une interview accordée à la MAP.

Il a, dans ce sens, relevé que l’Office met, à cette fin, le focus sur le renforcement des capacités permettant l’émergence d’une nouvelle génération de conseiller(e)s agricoles, de jeunes agriculteurs et agricultrices formé(e)s, d’organisations agricoles organisées autour d’interprofessions performantes et des services axés à la fois sur la digitalisation et les solutions adaptées aux écosystèmes, durables et innovantes.

M. Bahaji a, par ailleurs, rappelé que face à la situation difficile de ressources hydriques qui ne cesse de s’aggraver, l’économie et la productivité d’eau est désormais un axe incontournable de la nouvelle politique de l’eau du Maroc.

“Dans ce contexte, nous nous conformons à la vision globale du ministère de l’Agriculture qui œuvre pour le développement d’une agriculture durable et résiliente aux changements climatiques par le dédoublement de l’efficacité hydrique et d’économie de l’eau d’irrigation, ainsi que l’utilisation des techniques de conservation du sol”, a-t-il affirmé.

Il s’agit essentiellement, a ajouté M. Bahaji, des actions prévues dans le cadre de la stratégie agricole “Génération Green 2020- 2030” et du “programme national d’approvisionnement en eau potable et en eau d’irrigation” (PNAEPI).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button