UNE DES MERVEILLES DE L’ALGÉRIE : QUAND LE MINISTRE DE LA SANTÉ MET EN GARDE CONTRE L’OBÉSITÉ AU MOMENT OU LE PEUPLE ALGÉRIEN EST EN QUÊTE DE NOURRITURE INÉXISTANTE

HIBAPRESS-RABAT

Des déclarations sensationnelles ont été faites par le ministre algérien de la Santé Abdelhak Saihi, sur la nécessité de lutter contre l’obésité, attirant sur lui un déluge de critiques et de moqueries à un moment où le pays souffre d’une grande pénurie de biens de consommation.

Parlant des peurs de l’obésité et du surpoids, le peuple algérien impuissant et gouverné par le régime militaire, se bat et se bouscule pour d’interminables heures dans de longues files ennuyeuses et épuisantes pour obtenir un grain de pomme de terre ou un litre de lait ou ¼ de kilo de semoule.

S’exprimant en marge de l’ouverture de la quatrième journée de formation médicale continue, ce ministre de la santé sous le régime des généraux a confirmé que l’obésité en Algérie a atteint 52% en 2022 et est susceptible d’augmenter avec l’amélioration des conditions de vie et l’abondance des consommations des produits de manière significative, révélant que l’Algérie deviendra parmi les 20 premiers pays au monde touchés par l’obésité et la maladie de l’obésité et le deuxième au niveau africain si ce phénomène n’est pas enrayé.

Les déclarations du ministre sont devenues une moquerie des militants de Facebook et des réseaux sociaux qui, selon eux, ont attribué la hausse de l’obésité à la propagation de la viande de chien et d’âne, ainsi qu’au manque de fruits et légumes

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button