GENRE: QUI EST L’HOMME QUI EST LA FEMME?

La perception des identités hommes/femmes connait des dynamiques de changement. Les discussions s’accordent sur le fait qu’aujourd’hui les hommes et les femmes endossent de nouveaux rôles. La modification de ce qui caractérise « historiquement » le féminin en termes de représentations, symboles
valeurs et stéréotypes, modifie et perturbe les caractéristiques et la construction
générale du masculin.

En effet, les hommes interrogés lors des entretiens collectifs, n’ont
pas défini la masculinité en tant que virilité. La masculinité perçue comme « autorité et
pouvoir » n’est mentionnée par ces hommes que lorsqu’ils font allusion à la réduction
de leur pouvoir et de leur autorité.

Si « les hommes ne sont plus des hommes » c’est que les valeurs de la domination qui les caractérisent « traditionnellement et historiquement » sont perdues. Ainsi, les masculinités sont définies en rétrospective, par rapport au modèle dominant passé, ou des valeurs auxquelles ils n’hardèrent pas. Les
discussions révèlent donc que les masculinités dites « hégémoniques » ou
« dominantes » sont remises en question. Les identités sont donc en mouvement et en
évolution constantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button