LA FIÈVRE DU CONGO VOUS CONNAISSEZ ? UNE PERSONNE EN EST DÉJÀ MORTE AU SÉNÉGAL

HIBAPRESS-RABAT

Une personne est morte au Sénégal de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo dite fièvre du Congo, une maladie virale qui se transmet par des tiques.

Un boucher qui était en service aux abattoirs de Dakar a été déclaré malade le 21 avril puis est décédé le 22 avril.

Des investigations dans les milieux familial, professionnel et sanitaire (de la victime) confirment que la maladie est contagieuse. Les cas contacts ont été recensés et tous les prélèvements sont revenus négatifs.

Ce cas mortel est le premier recensé au Sénégal cette année. Le pays a connu cinq cas de fièvre du Congo en 2022 dont un décès.

La maladie du Congo est une zoonose. La transmission à l’humain de cette fièvre hémorragique se produit « soit par les piqûres de tiques, soit par contact avec du sang ou des tissus d’animaux infectés, pendant ou immédiatement après l’abattage », selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Les cas se retrouvent en majorité chez des personnes travaillant dans le secteur de l’élevage, chez les exploitants agricoles, les employés des abattoirs ou les vétérinaires.

Entre humains, la transmission de la maladie « peut survenir à la suite d’un contact direct avec du sang, des sécrétions, des organes ou des liquides biologiques de sujets infectés », selon l’OMS. Le virus de cette fièvre hémorragique provoque la mort dans 10 à 40% des cas.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button