NIZAR BARAKA ET L’ÉTAT DU CLIMAT AU MAROC ! CATASTROPHIQUE ? EXPLICATIONS DU MINISTRE DE L’EAU

HIBAPRESS-RABAT-DGMN

En présence du ministre de l’Équipement et de l’Eau Nizar Baraka, la Direction Générale de la Météorologie (DGM) a présenté, à Casablanca, le rapport sur l’état du climat au Maroc en 2022.

Dans une allocution de circonstance, M. Baraka a indiqué que le Maroc, de par sa situation géographique, est fortement exposé aux répercussions et aux risques des conditions météorologiques et climatiques, affirmant que cela est intensifié par les changements climatiques que connaît le monde, et qui constituent aujourd’hui des défis qui doivent être pris en compte à tous les niveaux.

Ces dernières années, le déséquilibre climatique a été observé dans le monde entier, a-t-il poursuivi, notant que le Maroc n’est pas exclu des effets directs des changements climatiques défavorables notamment les températures élevées, les vagues de chaleur et les sécheresses.

Dans le cadre des enjeux et défis futurs liés au changement climatique, la DGM poursuit ses efforts pour mettre en œuvre sa stratégie visant à rendre le Maroc pleinement préparé à réduire les aléas climatiques et naturels et atteindre les objectifs de développement durable en offrant les meilleurs services aux usagers, a expliqué M. Baraka

A cet égard, le ministre a précisé que la DGM s’engage à développer le secteur par la mise en œuvre du plan stratégique du ministère dans le secteur météorologique, en améliorant la connaissance et la prévision des risques météorologiques et climatiques, en développant des services basés sur l’innovation et la compétitivité pour la prise de décision.

Il s’agit également d’augmenter le niveau de gouvernance et d’efficacité et de valoriser le capital humain et du positionnement au niveau international, a ajouté M. Baraka.

Et de conclure, que la DGM, sous la supervision du ministère, exécute ses missions de préparation et de mise en œuvre de la politique météorologique et climatique du gouvernement en fonction des besoins des usagers au niveau national et conformément aux normes internationales, affirmant que la DGM joue un rôle essentiel dans la gestion proactive des risques météorologiques et climatiques et contribue à la préservation de la vie et des biens.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button