LES MAROCAINS NE CONNAISSENT PAS LEURS TRADITIONS ANCESTRALES. QUI A DÉJÀ ENTENDU PARLER DE « HOCKEY SUR SABLE OU « EL MOKHACHA »? » A DÉCOUVRIR

HIBAPRESS-RABAT-AGENCES

Dans une oasis du Sud du Royaume, à la lisière du Sahara Marocain, des nomades frappent une balle en laine avec des bâtons en bois de palmier. Ils jouent sur du sable à un jeu ancien, sport centenaire : « El Mokhacha » dans le dialecte arabe local des Hassanis.

C’est, en fait, le hockey sur sable pratiqué pour tuer le temps, qui fait partie de la tradition saharienne.

Hamza Boudan, joueur de hockey sur sable explique : « Nos ancêtres jouaient à ce jeu pendant leur temps libre, lorsqu’ils voyageaient en caravane et s’arrêtaient pour se reposer. Ils fabriquaient la balle avec de la laine de chameau, le même matériau que celui utilisé pour fabriquer les tentes des nomades, et les bâtons ou la crosse, appelée « el mokhach », taillés dans du bois de palmier. Il n’y avait pas de temps défini pour le jeu, ils jouaient jusqu’à ce qu’ils soient fatigués et s’arrêtaient ».

Ce hockey sur sable ou hockey nomade, qui se joue parfois en deux équipes de cinq joueurs chacune, une blanche et une bleue, d’autres fois avec quatre joueurs par équipe, est transmis de génération en génération, puisqu’il fait partie du Patrimoine ancestral de la Région, malheureusement en péril, il tombe peu à peu dans l’oubli.

Reste à pérenniser ce jeu qui est aussi vieux que le hockey sur glace selon le Musée du hockey basé au Royaume uni.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button