QUAND LES PLUIES DU MOIS DE MAI PERTURBENT LE PROCESSUS DES RÉCOLTES. TÉMOIGNAGE

HIBAPRESS-RABAT

La plupart des régions du Maroc ont connu de fortes pluies torrentielles, qui ont reconstitué l’épuisement d’eau par les années successives de sécheresse, et contribué à la reprise de certaines cultures en jachère comme le maïs et autres mais d’autre part, elles ont rencontré les craintes des agriculteurs au sujet de leurs récoltes agricoles pendant la saison de récolte en cours.

Dans la capitale de la Chaouia, notamment dans la zone d’Ouled Saïd, les agriculteurs sont toujours dans une course contre la montre pour mener à bien toutes les opérations liées à la saison des récoltes. HibaPress a suivi de près la dernière opération de cet épisode, qui concerne la collecte de la paille, la transportant dans des endroits sûrs pour éviter les incendies et la maintenir avec des couvertures de plastique pour la protéger de la destruction due à la pluie, tandis que les troupeaux de moutons et de vaches paissent et se nourrissent de ce qui reste de cette paille.

Abdelwahed, l’un des agriculteurs interrogé par notre Site, s’est réjoui de l’arrivée de cette pluie, d’autant que la région vit sous l’impact de la rareté de l’eau, comme en témoigne le niveau de l’Oued Oum Rabie surplombant la commune d’Amzoura, une diminution significative, alors que c’est le principal fournisseur d’eau potable de Settat et de Casablanca.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button