LA DGSN ANNONCE LA NOUVELLE GÉNÉRATION C.I.N PLUS TECHNOLOGIQUE

L’Affaire de la Carte d’Identité Nationale a toujours posé problème et la question était de savoir le pourquoi de son utilité s’elle ne répond nullement aux ambitions des citoyens, du moment qu’ils ont tout fait pour que tous leurs papiers soient dans les règles les plus absolues. Seulement, après avoir acquiert cette bonne carte dite « parfaite », les citoyens se sont rendu compte que cette dernière ne leur servait presqu’à rien , tant ils sont dans l’obligation d’aller parcourir des centaines de kilomètres pour reproduire les mêmes pièces auparavant demandés pour sa constitution, se faisant passer pour une inutilité .

La DGSN a donc estimé utile de remédier aux choses en lançant à partir de 2019 une nouvelle génération de cartes nationales d’identité électroniques (CNIE). Une génération présentée par les autorités comme une version développée et sécurisée des titres identitaires, « dotée de nouvelles applications de nature à renforcer les critères de sécurité contenus dans ce document d’identité », rapporte l’agence MAP

« Ces applications garantiront également de nouvelles prestations au diapason du système numérique adopté par les différents acteurs publics et privés, tout en modernisant son design et son format graphique qui tient compte des spécificités historiques et culturelles du Royaume », indique un communiqué de la DGSN.

« Le champ des services assurés par ces nouvelles CNIE sera élargi dans le but de permettre aux citoyens et aux secteurs publics et privés d’avoir recours aux données identitaires et biométriques contenues dans ces cartes afin de pouvoir réaliser les opérations d’identification et d’authentification », souligne la DGSN, ajoutant que « ces cartes comporteront d’autres applications en vue de faciliter l’accès aux services offerts par le reste des administrations publiques et du secteur privé, notamment dans le domaine des programmes publics et des prestations de santé, entre autres ».

« La technologie de pointe adoptée pour cette carte sera utilisée pour la réalisation d’autres titres d’identité, dont les cartes de résidence des étrangers, la carte professionnelle des fonctionnaires de la police », lit-on dans le communiqué. « Cette technologie pourra être utilisée ultérieurement dans la délivrance de titres d’identité des ressortissants de pays frères », ajoute la même source.

Comme ça, donc, personne n’aura plus rien à dire…Vive la technologie, servie à bon escient !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button