FESTIVAL ET PATRIMOINE : SI « MATA » M’ÉTAIT CONTÉE

HIBAPRESS-RABAT

Le festival MATA, qui a débuté hier vendredi et continuera jusqu’à dimanche, n’a pas manqué à sa tradition en réussissant fortement sa rentrée en lice pour cette année ou il n’a pas manqué son vrai rendez-vous essentiel qui coïncide notamment en ce début du mois de Mai, saison de la belle moisson et de la meilleure récolte, qui stipule la tradition de ce que fut la naissance de ce jeu de MATA, qui met en relief la vraie vie de cette extraordinaire Région

MATA exprime ainsi une tradition purement typique, référence principale des ancêtres des Alamiines  Laàroussiines, qui ont su pérenniser un aussi prestigieux festival qui ne manque point d’attractions, d’attirance, d’un mosaïque de Culture ancestrale qui marque de son empreinte une image encrée qui honore à sa juste valeur l’image de marque du Royaume du Maroc

MATA, un bon acquis pour le Patrimoine Marocain sur le plan national et international, dont le flambeau est protégé par les Chorfas de la Famille Baraka à partir des Feux Abdelhadi, Nabil, Nizar et Nabila qui ont toujours le devoir de sauvegarder cet héritage patrimoniale Marocain

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button