Un CHU et une faculté de médecine bientôt à Errachidia

Hibapress

Le Chef de gouvernement Aziz Akhannouch a présidé, jeudi à Errachidia, la cérémonie de signature de trois conventions relatives à la création et à l’équipement d’un Centre hospitalier universitaire (CHU) d’une capacité de 500 lits à Errachidia, et d’une faculté de médecine et de pharmacie aux normes internationales dans la capitale de Drâa-Tafilalet.

Ces conventions ont été signées lors d’une cérémonie rehaussée par la présence de plusieurs hauts responsables, dont le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui, le ministre de l’Equipement et de l’Eau, Nizar Baraka, le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, la ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie sociale et solidaire, Fatim-Zahra Ammor, du wali de la région de Drâa-Tafilalet, gouverneur de la province d’Errachidia, Yahdih Bouchaab, et du président du Conseil de la région, Hro Abrou.

La première convention, signée par MM. Miraoui et Ait Taleb et le président du Conseil de la région de Drâa-Tafilalet, porte sur la réalisation de projets dans le domaine de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation et dans le secteur de la santé.

Signée par MM. Ait Taleb et Abrou, la seconde convention concerne l’acquisition de l’assiette foncière destinée à la réalisation du CHU d’Errachidia et du Centre d’Oncologie de la région de Drâa-Tafilalet, tandis que la troisième, signée par MM. Miraoui et Abrou, porte sur la réalisation du projet de construction et de l’équipement de la faculté de médecine et de pharmacie d’Errachidia.

Intervenant à cette occasion, le ministre de la Santé et de la Protection sociale a souligné que la forte présence ministérielle à l’occasion de la signature de ces conventions témoigne de la ferme volonté du gouvernement d’accélérer la mise en œuvre du chantier royal de la généralisation de la protection sociale, notamment son volet lié à la généralisation de la couverture médicale.

« La mise en place d’un CHU et d’une faculté de médecine et de pharmacie à Errachidia contribuera indubitablement à renforcer l’attractivité de la région de Drâa-Tafilalet sur le plan économique », a-t-il ajouté.

De son côté, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation a déclaré que ces projets constituent une étape essentielle pour la consécration de la justice spatiale, en élargissant l’offre de formation universitaire au niveau de la région.

« Ces projets représentent également un levier pour la valorisation du capital humain de la région en termes de compétences médicales », a-t-il enchaîné, affirmant que ces projets auront des retombées sociales positives sur la population de la région.

D’une capacité de 500 lits, le Centre hospitalier universitaire d’Errachidia sera réalisé et équipé pour un coût global d’environ 2 milliards de dirhams.

S’agissant de la faculté de médecine et de pharmacie d’Errachidia, projet d’un coût estimé à 445 millions de dirhams, elle permettra de renforcer de quelque 4500 sièges le nombre de sièges pédagogiques pour une formation médicale aux normes internationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button