BUREAU DU PROGRAMME DE L’ONU POUR LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME : LA FORMATION DE QUALITÉ AU PROFIT DES ÉTAT AFRICAINS BASÉE AU MAROC

HIBAPRESS-RABAT-MAEC

M.Bourita s’exprimant dans une déclaration préenregistrée adressée à une réunion de haut niveau sur l’impact positif du Bureau du Programme des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme et la formation en Afrique basé à Rabat, co-présidée par le Maroc et le Bureau des Nations Unies de la lutte contre le terrorisme (ONUCT) dans le cadre de la Troisième semaine de lutte contre le terroriste, dont les travaux ont débuté lundi à New York, a souligné que l’action multilatérale est la seule option pour combattre le terrorisme

La réunion a connu la participation notamment du Secrétaire général adjoint de l’ONUCT Vladimir Ivanovich Voronkov, de la ministre portugaise de la Justice Catarina Sarmento Castro, de l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU Omar Hilale, ainsi que de plusieurs hauts responsables de l’organisation multilatérale.

Le nouveau Bureau Programme œuvre à élaborer et à mettre en œuvre des programmes accrédités visant principalement le renforcement de capacités et le développement de compétences dans le domaine de la lutte antiterroriste, notamment en matière de sécurité, d’enquêtes et de poursuites, de gestion des prisons et des frontières, de désengagement, de réhabilitation et de réinsertion.

Il s’appuie sur la mutualisation de l’expertise du Maroc et de l’ONUCT afin de dispenser des formations de qualité au profit des Etats africains, selon une approche collaborative et solidaire reflétant un esprit de responsabilité collective.

Cette réunion de haut niveau, modérée par le directeur des questions globales au ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger Ismail Chekkouri a connu la participation également du président de l’Université Al Akhawayn Amine Bensaid dont l’établissement collabore avec l’ONUCT notamment pour développer les programmes universitaires accrédités et les activités de recherche conjointes en matière de lutte contre le terrorisme.

Dans sa déclaration, M. Bourita a indiqué que le terrorisme en Afrique représente aujourd’hui l’une des menaces les plus difficiles qu’il faut affronter avec célérité, à travers des actions coordonnées dans l’esprit et les principes du multilatéralisme, rappelant qu’en 2022, 60% de tous les décès dus au terrorisme dans le monde sont survenus en Afrique subsaharienne, contre 48% en 2021.

M.Bourita a, dans ce cadre, affirmé que le Maroc, guidé par l’engagement stratégique de soutenir les États africains en tant que principe primordial de sa politique étrangère sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a pris des mesures concrètes en 2021 lorsqu’il a abrité à Rabat le siège du premier Bureau du Programme de l’ONUCT en Afrique.

Depuis l’inauguration de cette structure, le Maroc n’a ménagé aucun effort pour soutenir politiquement, financièrement et avec une assistance en nature la mission et les activités de ce Bureau, a relevé le ministre, notant que ce mécanisme se présente désormais comme un centre de connaissances fiable et un hub régional de confiance pour le renforcement des capacités en matière de lutte contre le terrorisme en Afrique.

M.Bourita a, de même, mis en avant le soutien des partenaires internationaux, le dévouement du Bureau du Programme à Rabat et le soutien constant de l’ONUCT à New York, faisant remarquer que ce partenariat concret a favorisé une participation croissante de pays africains aux activités de ce Programme.

Il s’est félicité de l’intérêt grandissant que portent les partenaires pour soutenir les activités de renforcement des capacités en s’appuyant sur l’expertise marocaine et en s’inspirant de l’expérience du Royaume en matière de lutte anti-terroriste.

Autre signe du partenariat renforcé entre le Maroc et l’ONUCT, M. Bourita a cité la Plateforme de Marrakech pour les chefs des agences africaines de sécurité et de lutte contre le terrorisme lancée en 2022, précisant que cette plateforme, qui a tenu sa deuxième réunion au début de juin courant à Tanger, a apporté une “véritable valeur ajoutée” à l’architecture régionale et multilatérale de lutte contre le terrorisme.

Elle offre un forum de dialogue entre agences dédiées, pour mieux identifier, analyser et dissuader les menaces terroristes en Afrique, tout en consolidant la dynamique en faveur d’une réponse anti-terroriste mieux coordonnée, a-t-il fait valoir.

Le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger a émis le souhait de voir le Bureau du Programme de l’ONUCT à Rabat développer davantage des activités de collaboration axées sur trois paramètres clés:

-la conception de programmes adaptés aux priorités africaines

– le renforcement des capacités sur la base de l’expertise africaine

-et le développement d’un réseau de praticiens et d’experts pour qu’ils supervisent la mise en œuvre des programmes dans leurs pays africains respectifs.

Il a, en outre, indiqué que le succès du Bureau de programme de l’ONUCT à Rabat dépend en grande partie d’une collaboration mutuellement bénéfique avec et entre les États africains bénéficiaires, estimant que le partenariat entre le Bureau et ces pays peut renforcer davantage la coopération régionale.

M.Bourita a salué, dans ce sens, les récentes interactions entre le Bureau et l’Initiative des Etats africains atlantiques, disant s’attendre à des résultats concrets de cette coopération.

Le ministre a encouragé l’ONUCT à s’engager davantage avec les initiatives régionales africaines émergentes comme l’Initiative d’Accra”, tout en l’appelant à faciliter l’accès aux méthodologies innovantes de lutte antiterroriste, étant donné que les groupes terroristes exploitent de plus en plus les nouvelles technologies comme les drones, les actifs virtuels et les plateformes sociales cryptées, qui nécessitent des contremesures rapides.

Pour le responsable marocain, le partenariat entre le Bureau du programme de l’UNOCT et les pays africains devrait également reconnaître l’importance de s’attaquer aux causes profondes de l’extrémisme violent et du terrorisme, estimant que cela peut être réalisé en promouvant des programmes axés sur la lutte contre l’extrémisme violent en s’inspirant des valeurs africaines de coexistence et de tolérance.

Il a, dans ce cadre, cité un passage d’un message de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans lequel le Souverain souligne: “Nous sommes convaincus de l’importance de la coexistence et du dialogue et fermement attachés aux valeurs de modération et de tolérance qui nous incitent à rejeter toute forme d’intolérance, de haine et d’extrémisme. Nous sommes également persuadés de la nécessaire mise en œuvre de politiques permettant d’atteindre ces objectifs”.

M.Bourita a conclu en affirmant que le Maroc demeure résolument attaché à la coopération avec l’ONUCT et au succès de son Bureau de Programme à Rabat, en tant que contribution à la paix, à la sécurité et à la stabilité en Afrique et dans le monde.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button