LES FAR CHAMPIONS DU MAROC : LE DÉFI PLEINEMENT RÉUSSI

BABA-HIBAPRESS-RABAT

Les FAR viennent de réaliser une de leur plus exceptionnelle prouesse cette saison en Botola Pro 1 en s’octroyant le sacre 2023 avec brio

En effet, les FAR devaient cravacher dur lors de la dernière journée jouée hier à Tanger au Grand Stade face à la coriace formation de l’IRT conduite par les expérimentés Moutoualli, Gaya Merbah, El Moudden…ou ils ont arraché le titre avec les trips à juste 02 minutes du temps additionnel sur penalty réussi par le spécialiste Reda Slim ( 2-3), sur le fil au moment ou le WAC même s’il a gagné son match à Fès n’est pas arrivé à écarter les Militaires de leur grand rève

Les FAR, après 15 ans d’attente, ont pu finalement retrouver leur punch et s’offrent le précieux Trophée avec grand mérite, du moment que durant cette année, ils ont déployé des sacrifices énormes sur tous les plans afin de parvenir à leur fin

Avec la venue de M.Haramou à la tête du club ou il a effectué une vraie révolte avec le recrutement de joueurs certes, peu connus localement mais talentueux et pleins d’ambitions, la prise en charge du club par le réaliste Colonel Major M. Ayoubi qui a trainé sa bosse dans le domaine sportif et qui a su en un laps de temps rapide se frayer une place parmi le gotha du football national intégrant du fait le Comité Directeur de la FRMF et s’appuyant sur son sens professionnel qui l’a finalement conduit au but escompté : devenir champion avec tout le mérite qui se doit

Certes, il existe des lacunes qui touchent le club comme le manque de la Communication qui tarde à se positionner auprès de la Presse Nationale, ou une alternative plus poussée pour mieux gérer ce dossier si épineux qui ne donne point une réelle image du club mais, d’autre part, compter sur l’objectivité de la personnalité de M. Ayoubi toujours omniprésent au four et au moulin et qui répond expressément à tous les coups de fils qu’il reçoit démontre une certaine approche de la personne sait s’en sortir à bon escient, tout comme l’expérience confirmée depuis des décennies du vieux routier Laazizi qui sait saisir son poste avec une intelligence inouïe, depuis bien longtemps

On ne peut, aussi, ne pas rendre un vibrant hommage à Mohamed Aziz Samadi qui a pu donner une autre attitude qui accorde au cadre national mais aussi à la réflexion autour du technicien issu de l’Ecole du Club qui peut porter bonheur à son équipe si toutefois il jouit de pleine confiance de ses employeurs

Aujourd’hui, les FAR sont champions, c’est tout un honneur pour eux

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button