SAMUEL ETO’O AU CŒUR D’UN SCANDALE POUR TRUCAGE DE MATCHS ET CORRUPTION PRÉSUMÉS. LA FIFA ET LA CAF AVISÉES

HIBAPRESS-RABAT-AGENCES CAMEROUNAISES

Quelques jours après la fuite d’enregistrements téléphoniques sur les réseaux sociaux, prenant en défaut le double champion d’Afrique, notamment sur un complot avec Nkwain Valentine, le président du club de Victoria United, pour la montée avérée de ce dernier en première division, l’ancienne star du Barça et de l’Inter Milan est dans le viseur de plusieurs clubs camerounais. En effet, ces derniers ont introduit auprès de la FIFA une demande d’enquête à l’encontre d’Eto’o, pour trucage de matches et corruption présumés, et pour violation du Code d’éthique de la FIFA suite à son nouveau partenariat avec la plateforme de paris en ligne 1xBet.

« Les deux personnes, Eto’o et la présidente de Victoria United, figurent en bonne place dans la plainte pour corruption aggravée, manipulation de matchs (…) déposée auprès des comités d’éthique de la FIFA, de la CAF et de la Fécafoot », a confirmé Henry Njalla Quan, ex-vice-président de l’instance camerounaise, dans des propos rapportés par So Foot.

Pour rappel, l’ancien buteur du Barça avait été repris de volée par le journaliste Romain Molina après s’être gargarisé de son statut de nouvel ambassadeur d’1xBet sur ses réseaux sociaux. « Pas sûr que ce soit réglementaire dans le code éthique de la FIFA. Sinon, Eto’o est beaucoup plus vocal pour des publicités de paris que pour répondre aux allégations d’abus sur mineurs visant le coach Capello à Bafoussam où on attend encore les décisions de la FECAFOOT… », avait en l’occurrence taclé l’investigateur français sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
close button
Fermer