ALGÉRIE / LOUISA HANOUNE TOMBE SI BAS ET RISQUE GROS : INCULPÉE POUR COMPLOTS CONTRE L’ARMÉE ET L’ÉTAT.

0
297

La semaine dernière la justice algérienne avait  inculpé Louisa Hanoune, S/G du Parti des Travailleurs (PT), sous le coup de complots contre l’armée et l’État pour avoir rencontré Saïd Bouteflika, alors conseiller de son frère Abdelaziz, lui-même encore chef de l’Etat, a indiqué hier lundi un de ses avocats.

Louisa Hanoune vait été placée en détention provisoire le 9 mai, à l’issue de son audition par un Juge d’Instruction militaire dans une enquête contre Saïd Bouteflika et les généraux Mohamed Médienne dit « Toufiq » et Athmane Tartag dit « Bachir », anciens chefs des puissants Services de Renseignement.

Me Boudjemaa Ghechir, avocat de Louisa venait de déclarer à l’AFP que les inculpations qui lui sont reprochées sont plutôt liées au fait qu’elle avait rencontré Saïd Bouteflika, durant la crise née du mouvement de contestation inédit déclenché en Algérie le 22 février.

Elle « avait l’habitude de donner son avis sur la situation politique, même avec le président Bouteflika », a ajouté son avocat

Homme fort de facto du pays depuis qu’il a lâché Abdelaziz Bouteflika, dont il avait été un indéfectible soutien durant 15 ans, le chef d’Etat-Major de l’Armée, le général Ahmed Gaïd Salah, avait mis en cause les trois hommes dès la fin du mois de mars, sans les nommer, les accusant de complot contre la stabilité de l’Algérie.

 

Charger plus dans Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À Découvrir Aussi

FRANCE EN ATTENDANT LE MAROC : UN MINISTRE FRANÇAIS DÉMISSIONNE CAR IL S’ESTIME VICTIME D’UN LYNCHAGE MÉDIATIQUE

Le ministre Français de la Transition Ecologique, au centre d’une polémique sur des dépens…